Et mon coeur fait boum·Instants poétiques

Des Falaises – Mélanie Leblanc

Il en faut des falaises pour tenir face au vent.

Bord de mer, bord de ciel. Fracture terrestre.

Massives, imposantes, inévitables. Grandioses, blanches, mouchetées de rouge ou de noir.

Éternellement fragiles, les falaises se dressent face à l’immensité et fascinent les hommes. Peintres ou lettrés, ils ont mis de la couleur ou des mots sur ces hauteurs écorchées vives qui ont vécu mille époques. Pierre qui transcende les êtres, la falaise appelle à la contemplation, à l’au-delà, à l’introspection. Ancrée dans le sol, encrée sur chaque page.

Puiser la force / dans la falaise /La regarder en face / s’appuyer sur la peur même // s’enfoncer/ peser / faire corps avec la falaise / Passer par le lourd pour trouver son léger.

Mélanie Leblanc s’offre ce poncif artistique pour lui consacrer ses mots, son regard de poète. Il suffit de tendre l’oreille, d’ouvrir l’œil, de céder à l’étourdissant vertige poétique. Des paroles surgiront les vents salés qui font danser les cheveux, les nostalgies tourbillonnantes, les douleurs amères. Ici, le verbe exacerbe les sens tout en annihilant les frontières qui les distinguent. Des pages comme une immense bouffée d’oxygène, comme un souffle iodé grisant. Une plume à la sobriété virtuose.

Accueillir / ce qui falaise en nous / les fissures / le fragile / et cet élan vers le ciel

Découvrir Des Falaises sur les hauteurs, dans la merveilleuse librairie L’Autre rive de Berrien. Le feuilleter à l’étage au milieu des senteurs estivales de l’atelier d’encens parce que l’Amoureux m’avait suggéré d’y jeter un œil. Le retrouver, quelques mois plus tard, « au pied du sapin » et céder – en ce printemps des poètes – au plaisir rare de la relecture pour y retrouver les mots saisissant de la première fois.

Un livre pour apprivoiser les vertiges.

Lectures en écho : La Falaise des fous de Patrick Grainville – Trois saisons d’orage de Cécile Coulon.

Des Falaises – Mélanie Leblanc

Cheyne éditeur

Collection grise

62 pages / 17€

ISBN:978-2-84116-226-0

Publicités

20 réflexions au sujet de « Des Falaises – Mélanie Leblanc »

  1. Votre « Il en faut des falaises… » m’a ramené à mon « Homme-oiseau »
    NIcolas

    Au bout du chemin, au bord du vertige, sous le ressac hallucinant des matières nuageuses. Vers l’horizon écrasé où la lumière cherche une issue.

    Sentir la peur envahir tout le corps et la folie, brutale, souveraine, transmuter les bras ballants en ailes. Devenir homme-oiseau. S’ouvrir au vent. Regarder loin, devant, au point de bascule. Reconnaître le moment. Se jeter dans le vide…

    Voler ! Enivré d’air et de beautés furieuses, libre, le sang rapide et la tête éblouie. Vivre un temps suspendu. Traverser des pans entiers de la mémoire, retrouver les visages et les voix. Se dire que l’on aura vécu, se dire que l’on aura aimé.

    Alors, comme un plomb tourbillonnant, féroce et dérisoire, verser sans retour, plonger sans regret dans le brasier des eaux…

    NB – Fragments & Miniatures

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s