Et mon coeur fait boum·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

Sixtine – Maupomé & Aude Soleilhac

Sixtine a encore la vie devant elle lorsqu’elle apprend qu’elle ne reverra plus jamais son père. La gifle est cinglante, sans appel. De celles qui font grandir trop vite. Entourée d’amour par sa mère – qui doit aussi digérer et apprivoiser sa douleur -, la jeune demoiselle n’en perd pas moins son âme d’enfant et son espièglerie.

Et maintenant? – Maintenant? Un jour après l’autre…

Le temps enrobe la peine, Sixtine grandit, sa mère fait doucement et difficilement son deuil… Quand l’une tente tant bien que mal de faire face aux problèmes d’adultes, l’autre cultive une amitié singulière. Sixtine a croisé la route de trois énergumènes répondant aux noms savoureux d’Igor le Muet, Tranche-trogne et Archembeau, qui sont devenus ses fidèles compagnons de jeu. Ces spectres-pirates ne manquent pas de poigne et de répartie et suivent de très près Sixtine au quotidien. Sur les bancs de l’école ou sur les toits, ils ne quittent plus leur protégée et passent la plupart de leur temps auprès d’elle…

Elle n’est rien d’autre qu’une erreur de parcours…

Hélas, les soucis s’accumulent pour la jeune veuve qui peine à surmonter les aléas financiers. Malgré tous les efforts de sa mère pour assurer leur équilibre précaire, Sixtine comprend vite qu’il devient urgent de réagir. Se sentant investie d’une mission salutaire, elle prend le pari fou de dénicher un trésor qui viendrait résoudre tous les problèmes qui ne cessent de s’accumuler. Facile quand on grandit depuis des années avec de sacrés corsaires…

Les Éditions de la Gouttière sont de retour Au milieu des livres avec le premier tome d’une série qui sonne comme une belle promesse…. Dès les premières pages, la petite Sixtine aux cheveux bleus a tout d’une héroïne dont on aimera suivre les aventures. Ainsi, elle s’impose rapidement comme un personnage ô combien attachant et intrépide qui se construit et grandit en affirmant sa grande force d’esprit. Comment, d’ailleurs, ne pas adhérer au scénario très finement mené du papa d’Anuki et des Supers? Fred Maupomé confirme – sans surprise – son indéniable talent pour captiver et entraîner les jeunes lecteurs dans le monde merveilleux du 9e Art.

A ses côtés, Aude Soleilhac donne vie à des personnages tout en rondeur, aux bouilles expressives et exquises. Jouant sur la confrontation subtile et délicate du réel et de l’imaginaire, la dessinatrice mélange allégrement les traits fins d’un univers où les personnages se cherchent constamment et les traits plus vaporeux et lumineux d’un monde fantastique gorgé de mystère… Et que dire de la scène finale qui vient assurément titiller notre impatience de lecteurs conquis !

Un véritable plaisir de lecture à partager sans la moindre hésitation…

La chronique de Mo qui a suivi ce projet de manière privilégiée, et celle de Stephie.

Le site d’Aude Soleilhac. Celui de Frédéric Maupomé

Sixtine – Maupomé & Aude Soleilhac

Tome 1 : L’Or des Aztèques

Les Éditions de la Gouttière

80 pages / 13€70

ISBN : 979-10-92111-54-5

Septembre 2017

bd_de_la_semaine_pti_black1
Chez Noukette

 

 

Publicités

36 réflexions au sujet de « Sixtine – Maupomé & Aude Soleilhac »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s