Neuvième art

Les Spectaculaires – La Divine amante – Régis Hautière & Arnaud Poitevin

Que voulez-vous, j’ai atteint un âge auquel, si je n’espère plus être aimée pour ma beauté, j’apprécie les efforts qu’on fait pour m’en donner l’illusion.

Paris, capitale de la culture et des arts de la scène – terrain de jeu favori de la joyeuse bande du Cabaret des ombres – voit briller une virtuose des planches qui excelle dans son art… La grande Sarah Bernhardt remplit les salles et attire la foule. Mais depuis peu, voilà que celle que l’on surnomme La Divine reçoit des courriers menaçants à son encontre. Qu’on se le dise, sa tête est mise à prix et les récents accidents survenus lors des répétitions ne sont assurément pas le fruit du hasard. Préoccupée, elle fait appel à son fidèle ami Pipolet – cet inventeur loufoque qui a rejoint la troupe de nos saltimbanques-enquêteurs dans le tome 1 – en espérant qu’il éclaircisse ce mystère et qu’il lève le voile sur l’identité du corbeau-tueur

« Quitter Paris ? Pour aller où? A Charenton? Bagnolet? Issy-les-Moulineaux?

-Eh bien… J’envisageais un endroit plus éloigné…

-Meudon?

-Plus loin encore…

-Vous… Vous ne voulez quand même pas dire… EN PROVINCE?!?

Après plusieurs tentatives d’assassinat avortées se pose la question de quitter Paris dans l’espoir que tout s’apaise. Quel meilleur refuge qu’une vaste demeure dans la sublime Belle-Île? Cet éloignement forcé est mal vécu par tous. Quoi de plus angoissant pour un parisien que de gagner la Province et d’aller affronter le capricieux vent breton? Sans compter que leur ruée vers l’Ouest, censée apporter un peu de sérénité dans cette haletante course au meurtrier, n’a pas l’effet escompté. Dès leur arrivée, l’on comprend rapidement que « La Mante à Pince » rôde dangereusement comme la mort en personne. La fuite n’étant plus envisageable, nos Spectaculaires n’ont plus que leur ingéniosité et leur maladresse pour combattre leur ennemi et protéger l’immense actrice.

Gare d’Austerlitz, quelques jours plus tard, à l’heure où le petit déjeuner n’est plus qu’un souvenir lointain et où l’apéritif n’est encore qu’une vague hypothèse.

Les retrouvailles avec nos Spectaculaires sont incontestablement rafraîchissantes. A travers  un récit un peu moins bavard mais  toujours aussi savoureux qui ne rend pas indispensable la lecture du tome 1, nous suivons ce périple parisiano-breton avec délectation. Traits d’esprits, clins d’oeil aux feuilletons d’espionnage, rebondissements multiples: tous les ingrédients sont réunis pour passer un très agréable moment de lecture. Le talent de conteur d’Hautière, alternant ton léger ou piquant, n’est évidemment pas étranger à la réussite de cet album plein d’humour. Qu’il joue avec les clichés ou les mots, il captive et amuse en donnant aux lecteurs ce qu’ils cherchent en ouvrant un album de cet acabit: un divertissement jubilatoire.

spectaculairest2belleille-chateau

Quant à son complice Arnaud Poitevin, il met une fois de plus à merveille en images un Paris en effervescence et une Bretagne capricieuse. Si le trait s’éloigne des univers graphiques que j’ai l’habitude d’affectionner, j’ai vraiment apprécié et ce dès le premier tome ces personnages aux trognes et silhouettes typées. L’élégance des dandys parisiens et des costumes d’époque s’invite dans les cases et même notre malfaiteur masqué se pare de ses plus beaux atours pour jouer au chat et à la souris… On se régale ainsi des ambiances et des décors, joliment rehaussés par le travail du coloriste Christophe Bouchart.

La chronique du tome 1 qui faisait partie de la sélection 2016-2017 du Prix des collégiens samariens.

Le blog d’Arnaud Poitevin. Celui de Régis Hautière.

Les SpectaculairesLe Cabaret des ombres – (Tome 1)

Les SpectaculairesLa Divine amante – (Tome 2)

Régis Hautière & Arnaud Poitevin

Coloriste: Christophe Bouchart

Rue de Sèvres

14€ / 64 pages

Septembre 2017

ISBN: 978 2 36981379 8

bd_de_la_semaine_pti_black1

Chez Noukette

 

Publicités

29 réflexions au sujet de « Les Spectaculaires – La Divine amante – Régis Hautière & Arnaud Poitevin »

  1. je crois bien que j’étais complétement passée à côté de cet album que je découvre, découvrant en même temps que c’est un deuxième, holala le retard! je vais vite vite essayer de mettre la main dessus! les deux du coup hihi!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s