I love my Job

De septembre à juillet…

Cette année, j’ai repris les chemins du collège sans mon complice adoré et il me faudra je crois bien des rentrées pour me faire à cette idée. / Cette année, je l’ai passée avec les 5B-5E-4D-3B&3D / Cette année, j’ai eu la confirmation que Maria allait bien nous manquer /Cette année, j’ai retrouvé avec un plaisir fou mes amies lettrées et mes scientifiques adorés / Cette année, j’ai retrouvé mes trolls et leur singularité / Cette année, Ma Brune et Céline n’ont pas fait la rentrée à nos côtés / Cette année, j’ai mis en pratique les cours « réformés » / Cette année, j’ai repris un peu espoir en m’accrochant aux remarques de ces jeunes pousses terrifiées de voir Le FN au 2nd tour. / Cette année, j’ai très innocemment distribué Matin Brun, entre deux tours. Lisez ça. On en reparlera lundi quoi qu’il arrive. / Cette année, j’ai adoré deux blondinets impertinents que j’espère recroiser. / Cette année, je t’ai senti plus inquiet et préoccupé que d’habitude / Cette année, j’ai fait des infidélités à mes talons / Cette année, des idées ont été « empruntées » par des ongles opportunistes sans imagination / Cette année, les 4D ont arpenté les allées des 22e RDV de la BD / Cette année, Antoine n’a pas pu venir dans notre bulle. / Cette année, j’ai (re)découvert avec plaisir des collègues avec qui je travaille pourtant depuis longtemps. / Cette année, Alexandre a beaucoup rougi quand Tyffaine m’a dit Madame, il vient de me dire que vous étiez vraiment belle. / Cette année, j’ai cessé de faire semblant de croire que la diplomatie suffirait. / Cette année, j’ai choisi de me concentrer sur l’essentiel et sur ceux qui comptent. / Cette année, je crois que nous avons perdu Mathéo / Cette année, Nolan s’est fait très rare dans les cours de français, mais il m’a remerciée pour ce que je lui avais dit en essayant de sortir des discours qui ne l’atteignent plus. / Cette année, j’ai corrigé encore et toujours trop de copies / Cette année, nous avons adoré nous retrouver pour fredonner /  Mme Valouchka et Madame Moka, vous êtes des professeurs qui ne s’oublient pas. / Cette année, c’est avec mes trolls que j’ai été la plus patiente / Cette année, ma Rousse a envoyé deux de ses trolls messagers dans ma salle pour y déposer le cadeau de mes 22 printemps. / Cette année, les noms des 5E ont trop souvent été mentionnés / Cette année, Tom a bien voulu me lire son texte mais il m’a prévenue: Madame, je vous préviens, ce que j’ai écrit est très tactile… / Cette année, j’ai fait quelques infidélités au thé en partageant quelques cafés avec mes hommes technologiques / Cette année, j’ai fait quatre fois la vaisselle dans un labo que j’envahis un peu parfois. / Cette année, j’ai tenu jusque janvier mon défi « un gâteau par semaine » / Cette année, La Camille des villes est venue voir comment se passaient les cours au collège fou fou fou. / Cette année, mon Roux a obtenu sa mutation pour retrouver ses montagnes / Cette année, le stagiaire de lettres était le genre de collègue qu’on aimerait vraiment garder dans une équipe. / Cette année, quatre drôles de dames lui ont offert Le Garçon pour lui dire qu’on l’aimait beaucoup. / Cette année, je me suis parfois demandé si c’était l’année de trop. / Cette année, je leur ai lu inlassablement Rimbaud, raconté avec ferveur combien Juliette aimait Roméo, exposé le dilemme des Justes, murmuré les mots de Giono et Musset, présenté Césarine et La Famille Morlevent ou demandé s’ils trouvaient idiot qu’Emma puisse avoir envie d’aimer comme dans les romans. / Cette année, j’ai tenté de leur dire combien l’esprit critique devait inlassablement se cultiver / Cette année, j’ai vécu une belle immersion dans le monde médiéval / Cette année, l’Odieuse a encore fait des siennes. / Cette année, Clément Lefèvre et Aude Soleilhac sont venus parler bulles et crayons avec mes trolls / Cette année, une mutation tant attendue a pris des chemins détournés / Cette année, je n’ai pas toujours compris les choix capillaires de T. / Non Salomé, même si tu aimes les miroirs et ton joli minois, on ne dit pas « il y a trop de narcissité dans ma vie » / Cette année, ne pas t’oublier le 12 janvier. / Cette année, Charly est resté fidèle à son goût prononcé pour les dessins griffonnés / Cette année, j’ai offert Romain Gary à la sensible Solène pour lui dire qu’elle avait la vie devant elle et encore tant de belles pages à tourner / Cette année, je vivais encore et toujours comme une petite victoire les « Madame, je peux vous emprunter ce livre s’il vous plaît? » / Cette année, les corbeaux dans la plaine se sont multipliés / Cette année, Maxime a un peu triché pour venir saluer ses anciens professeurs adorés. /Cette année, j’ai découvert Sophie et Monsieur Christopher et je les ai vite adorés / Cette année, Tanguy n’a pas compris qu’au premier rang, je l’entendais, même lorsqu’il murmurait. / Cette année, j’ai corrigé 26 copies de DNB en soupirant avec Pouly, Lucie et Stéphanie / Cette année, le dernier jeudi était plein de réunions-formations inutiles / Cette année, l’Art plastique, la Physique et la Vie Scolaire ont vu partir trois retraités / Cette année, le mensonge assumé s’affirmait bec et ongles en réunion / Cette année, mes albums d’Abélard ont fait couler quelques larmes chez mes trolls adorés. / Cette année, j’ai aimé follement notre binôme d’AP / Cette année, les ongles et les dents ont, sans aucune élégance, continué de rayer le plancher / Cette année, la vie de mai m’a un peu éloignée des enjeux écoliers / Cette année Pauline et Mel ont obtenu le grand pass du « poste fixe » / Cette année, j’ai écrit le texte d’une chanson pour saluer le départ de notre JP avec Ma Rousse et Ma Blonde / Cette année, Lucas a lu plus de BD qu’il n’a fait ses devoirs. Et pourquoi pas?/ Cette année, j’ai signé un papier pour cumuler deux emplois / Cette année, notre Inamical Président avait confectionné un mojito corsé qui aide à chanter et se déhancher pour le pique-nique de fin d’année/ Cette année, Eric et son piano nous ont rassemblés en musique / Cette année, un jeudi soir fut dignement arrosé grâce à Hélène et André / Cette année, la salsa du démon a pris possession des corps de Xav et JP / Cette année, j’ai regardé partir mon Roux avec un peu de nos souvenirs / Cette année, David a offert son fessier pour quelques billets/ Cette année, j’ai rangé ma salle en musique avec l’homme d’en face./ Cette année, à cette heure précise, huit hand-spinners non réclamés sommeillent encore profondément dans un tiroir de mon bureau. / Cette année a eu son lot de belles surprises / Cette année, j’ai aimé leur offrir les mots de cette littérature que j’aime tant / Cette année, j’ai aussi eu mes jours sans, mes envies d’autres choses impossibles à concrétiser… / Cette année, l’EN a réservé une très mauvaise surprise à une personne qui valait tellement mieux que ça… / Cette année, j’ai aimé leurs perles, leur naïveté, leur spontanéité, nos éclats de rire./ Cette année, j’ai aussi fait avec les frustrations et les déceptions. / Cette année, j’ai eu ce petit nœud au ventre en quittant la salle C11 qui me rappelle combien j’aime encore ce métier / Cette année, aller finalement aux résultats du DNB et se réjouir de leur réussite / Cette année, le rendez-vous est pris pour la prochaine rentrée.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

25 réflexions au sujet de « De septembre à juillet… »

  1. J’aime tes bilans….
    Cette année , j’avais les 5C, les 4E, les 4D , les 3A et les 3C.
    Beaucoup de travail mais aussi de bons souvenirs. L’année prochaine, un autre défi commence pour moi (je deviens directrice adjointe en plus de ma responsabilité du niveau 3ème et de mes cours…)
    Bref, on les aime bien nos trolls 😉
    Je te souhaite de très belles vacances et beaucoup de repos.
    Tu pars où cet été?

    Aimé par 1 personne

  2. Il est magnifique ton billet! On y perçoit la tendresse qu’on ressent pour nos élèves, les liens forts entre collègues mais aussi lé découragement parfois, et la difficulté de laisser partie ceux avec qui on a travaillé et qui partent vers d’autres horizons.

    J'aime

  3. Nous faisons un beau métier. J’aime tellement ces moments de complicité partagée (j’ai des CE2/ CM1). J’ai moins aimé les moments de doutes (gros burn out en janvier). Mais ce que j’ai préféré c’est quand ils m’ont bondi dessus le dernier jour en me disant « Mais comment on va faire sans toi pendant 2 mois? ».
    Ton texte m’a émue.

    J'aime

  4. joli billet! ce métier nous dévore , il est comme la vie plein de hauts et de bas, jamais ligne droite, jamais d’une platitude détestable . Mais là (sans doute réaction de fan frustrée) je me rends compte que nous n’avons pas eu notre moi après mois juillet , j’espère que tout va bien que vous êtes partie pour de belles , trépidantes et douces vacances!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah ah! Alors chère fan frustrée, vous avez vu juste, mon « moi(s) » de juillet est resté dans mes valises. Je suis partie entre juillet et août sur les fabuleuses routes de Bretagne, ce qui ne me permet pas d’être au rendez-vous cette fois-ci… Il y aura donc fin août, deux « moi après mois » en un !
      Et concernant vos mots sur ce métier, je m’y retrouve totalement…
      Belles vacances à vous également.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s