Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois My May

Jour chômé / Du lundi morne au lundi radieux / L’impatience qui se moque du temps et de la raison / Celui qui lisait à la terrasse d’un café / Sous la pluie du grand arbre / Faire approuver ma deuxième mission chiconnée / Quand il ne manque qu’un peu de mauve bleuté pour que l’esprit de Keats soit convoqué. / Un coup de fil de Maria pour un repas dominical avec la presque équipe de lettres / T’es apparu d’un coup Comme la vie en personne J’attendais plus personne / Ces 3D qui illuminent ma journée avec leur conscience politique en éveil / Ne rien dire. Ou presque. / Héberger un TZR inconnu pour lui éviter un trop long trajet matinal / Deux livres ouverts / Rire beaucoup / Celui qui me racontait ses hilarantes péripéties avec Tinder / – C’était un bus d’élèves? – C’était un bus d’élèves / Brownies, drôles de dames et Clémy / Je n’allais pas lui mettre du 9 mois ! / Celle qui se sentait toujours un peu méfiante et frileuse lorsqu’il était question de promesses / Vendredi FestivArt’ et concert de Camille avec ma Petite / Nosfell ou le flamand noir possédé / Des notes et des voix comme des incantations / Celui qui saisissait dans l’ombre ceux qui étaient sous la lumière / Je te vois… / Revoir Monsieur Benjamin, l’ami de mes 17 ans, en quête de bières festivart’iennes… / Un Central avec Ma Petite / Un après-midi chez les C. / Lire Dans la forêt pour prolonger les moments sous les arbres / En suspens / Soumettre l’Insoumise / Voter contre mes convictions, mais vomir celles de la saleté hystérique / A (fébrilement) voté / Ce badge qui vous murmure que Je tremble un peu / Ces adorés ou le comité électoral dans l’appartement au vieux plancher/  Bières, bulles et festivités de soulagement illusoire / Quand Yo annonce son gouvernement idéal / Youni, ministre de l’EN la magie, Mel aux finances, Camille à la culture / Déclinaison de Totoro / La liberté qui s’acquiert pour mieux se partager / Sous la pluie aussi, c’est joli / C’est un hasard si mes mains tremblent / L’anti-cartoville à concevoir / Ora Serrata Retinae / Un thé? / Le thé attendra / De la musique avant toute chose / Conséquences post-épistolaires / Les complotistes / Me dire qu’un jour peut-être, je ne pleurerai plus en regardant Bright Star et Eternal sunshine of the spotless mind / La jolie Frida finement ciselée et découpée dans ma boîte aux lettres ou la magie de la belle blogosphère ♥ / Quand le Photographe s’offre les yeux de la capitale / Une bouteille à la mer / Vin blanc et vue sur les toits / Celui qui me faisait sourire en me racontant sa soirée parisienne façon Moi après mois / Soirée filles avec ma Mel et ma Clémy / Un salon qui n’a d’indien que le nom / Ces amis, mes amours autour d’une grande table amiénoise / Les guirlandes de la petite cour / Reflets dans le miroir / Lire le Rimbaud de White dans la cour silencieuse / Le thé qui fume… / Un ami au cœur fatigué / Le sommeil artificiel qui ôte les douleurs mais pas nos inquiétudes / Rouler d’une ville à l’autre encore pleine de sommeil / Sous les toits d’une rue vraiment très cotée / Là où mènent les pages du livre vert / S’inviter chez Séraphine / Il y a là les bordures les distances, ton allure, quand tu marches juste devant / L’aube qui arrive toujours trop vite / Le silence des pierres blanches et l’écho des pas des passants / La symphonie artistique des arbres du parc / Le tourbillon de viande saoule / Albin & ma Rousse. / Moiteur lunaire / Une bougie nommée Micah / Ce qui nous appartiendra toujours / – Là, présentement, pendant que l’on discute, je colorise à l’ordinateur… des trainées de sperme ! – Je m’attendais à tout sauf à lire ça un jour à vrai dire #Mesamisdessinentetmamusent / 985.678.963.242ème visionnage des Chansons d’Amour / Un samedi amiénois pour mon trio adoré / Le cadeau déposé dans l’assiette / L’estaminet coquet / Quand trouver le Cluedo géant devient en soi une énigme / Matisse, Baudelaire et fessiers fripons / Cette exposition qui réunit salon de coiffure vintage et fragments de discours amoureux / Une artiste sous extasy pour des clichés ridicules / Failles (in)temporelles / La surprenante Thiérache / Damien et D. / Celles qui seront finalement quatre au rendez-vous / Se trouver encore, après bien des années, des premières fois / Happy hours au Golden / Une Blonde devenue hamster / Sa folie ordinaire / A ce prix-là, il faut qu’il soit beau hein oui? / Le ciel flamboyant de Calais / L’anniversaire du Photographe et le présent déposé entre les chicons / Un dimanche à Lavequeresse / Chœur et orchestre / Eric ou la parfaite orchestration / Comédies musicales trollesques / Youni et Naby, public privilégié / Je rentre et je joue à la play’ jusque 6 heures du mat’ / Celui qui nous amusait, au fond de la salle / Le plaid au bord de l’eau / L’arbre qui pleure à l’ombre / Mon déséquilibre s’est rééquilibré, mon désordre s’est réordonné / Dédicacer nos chicons chez Pages d’encre / Rencontrer Garance / Les petits clins d’oeil glissés entre les lignes… / Un week-end qui joue les prolongations /  Celui qui se méprenait sur la fin d’une ère / Un samedi soir pour fêter l’anniversaire de la pétillante Dalyn / Ajouter quelques premières fois culinaires / Dimanche chez la Petite et son Barbu / Le lundi qui arrive toujours trop vite /Elle se cheveux déliés, je me chemise légèrement déboutonnée / Saisie, touchée par les sublimes pages de Loïc Demey. / Tes grains de beauté dans le dos, je les ai comptés un par un / Prolonger ce qui peut l’être / Un bel atelier BD avec Clément Lefèvre /  Glousser avec ma Framboise par petits messages interposés / Pascal ou le tailleur de pierre un poil envahissant / Laisse mes yeux tu veux. / C’est en forgeant qu’on apprécie le forgeron / Le fil et l’aiguille perdus puis retrouvés / L’irrésistible mois de mai. / Et puis juin, au petit matin.

Pour vos oreilles : Il y a – Vanessa Paradis

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

13 réflexions au sujet de « Moi après mois My May »

    1. Mouahahah.
      Alors il était vraiment chou ce jeune prof d’EPS. Charmant drôle toussa… Et bien élevé oui. On a passé une super soirée comme deux amis qui avaient des tas de choses à se raconter. C’était chouette.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s