Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

La Piscine – JiHyeon Lee

Le regard masqué par deux petits disques de plastique, les cheveux étouffés sous un de ces bonnets rarement flatteurs, le petit garçon au visage délicieusement rond s’approche timidement de ce grand rectangle bleu qui vient briser la monotonie de la page blanche. Hésite-t-il? Prend-il une grande bouffée d’oxygène avant d‘oser le grand saut? Est-il figé par la peur de l’eau? S’offre-t-il un dernier instant de concentration avant de se jeter à corps perdu dans ce duel aquatique?

Et soudain, la foule. Le monde qui grouille et vient briser ce face à face silencieux. Des corps, des visages, des silhouettes. Des bouées, des ballons, des formes gonflées pour des êtres sans gêne et plein de rires. Ici, on s’amuse, on vit pleinement, on s’éclabousse, on rit fort et on barbote en toute légèreté.

Le petit homme reste d’abord en retrait face à l’effervescence qui trouble le calme de l’eau qui régnait quelques minutes plus tôt. Puis, il poursuit ses retrouvailles avec elle, il l’apprivoise, l’observe, la caresse avec délicatesse et curiosité avant de plonger pour de bon. L’inspiration est grande, intense, profonde. Il faut dire que le voyage qui l’attend va l’emmener très loin et lui apporter du beau.

Sous l’eau chlorée, une rencontre. Un duo d’explorateurs qui va se laisser surprendre par la magie du trait de JiHyeon Lee. Et si là, tout au fond de la piscine, il existait un monde qui se dévoile à qui veut bien se prendre au jeu d’une valse aquatique?

La couleur surgit alors du trait grisé et léger, le bleu noie le gris et le blanc et les petites touches de fantaisie s’invitent dans la page. La piscine s’oublie pour un voyage sous-marin fourmillant de créatures inattendues. Le fond carrelé n’a plus aucune raison d’être cédant sa place à une faune et une flore lumineuses et étourdissantes. L’amusement et le bruit de la surface paraissent soudainement bien fades et l’on se plaît à se murer dans le silence des profondeurs en privilégiant l’émerveillement des yeux, comme saisi par chaque détail.

En signant ce très bel album, JiHyeon Lee rappelle à chacun de nous le pouvoir et la force de l’imaginaire. Un enfant plonge dans une piscine et y nage quelques instants… C’est à cette courte phrase que l’on pourrait résumer ces pages muettes. Une trame banale et sans rebondissement éclatant. Pourtant, sous son crayon joueur et facétieux, l’auteur nous transporte dans la magie d’un monde qui s’invente et se renouvelle sans cesse. Créatures imaginaires, poissons imposants ou discrets, petites bestioles curieuses: la déferlante créatrice de JiHyeon Lee se fraie une place sous les eaux gorgées de merveilles qui s’agitent et s’animent et c’est absolument exquis et délicat. Un titre qui invite à être curieux, à dompter ses peurs et à accepter de se laisser surprendre par l’inconnu. A la clé de cette belle aventure, l’opportunité de grandir un peu plus joliment…

(Merci à ma Brune-plus-si-brune pour le prêt…)

La PiscineJiHyeon Lee

L’Ecole des Loisirs

Kaléidoscope

56 p / 14€

Janvier 2016 – Dès 5 ans

ISBN: 978-2-877-678803

Chez Hérisson
8e/20

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

29 réflexions au sujet de « La Piscine – JiHyeon Lee »

  1. Je pense qu’il y a une référence à Kandinsky dans la dernière image que tu montres. On l’avait emprunté à la bibliothèque, mais ma demoiselle n’a pas accroché. Du coup, je n’en ai pas parlé. Je le reprendrai plus tard, je l’avais trouvé très poétique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s