Histoire de blog·Mon nombril

Chère fidèle lectrice anonyme…

Un autre monde Barbara Kingslover

Chère fidèle lectrice anonyme,

Cela a commencé par une journée amiénoise, belle parce que partagée avec deux des plus belles personnes qui soient. En pleine pause déjeuner, j’ai reçu un petit message de Vanessa, ma copine de la librairie au vieux plancher qui craque. Joli hasard, un paquet, déposé le jour même, m’y attendait.

Curiosité, piquée.

Je suis une fille patiente, mais ce petit mystère de décembre avait tout pour m’amuser. En bonne amoureuse des livres, l’idée que quelqu’un passe déposer cette attention des plus délicates, dans le secret des pages et des étagères trop lourdes avait tout pour plaire. Bien qu’une balade en ville se solde systématiquement par un passage chez Pages d’encre, j’avoue que ce jour-là, j’ai filé un peu plus rapidement que d’habitude sur le chemin de ma librairie adorée. Période de Noël oblige, il y avait foule au milieu des livres. J’ai passé une bonne partie de ma visite assise sur le plancher à feuilleter bien des titres pour dénicher quelques perles qui finiraient entre les mains de lecteurs passionnés – tout aussi passionnément initiés à la lecture par Mademoiselle ma Petite Sœur – : Quelques Carole Chaix, Benjamin Chaud plus tard, Soizic s’est approchée de moi pour me déposer le dit-paquet.

Curiosité, presque assouvie.

J’ai baladé ce doux présent une bonne partie de la journée au milieu de la foule pressée sans jamais vraiment l’oublier et sans pourtant me précipiter pour l’ouvrir. Il y avait quelque chose de particulièrement étrange et curieusement plaisant dans cette attente-là

Curiosité entretenue.

J’ai attendu le soir, pour me retrouver face au cadeau soigneusement emballé. J’ai découvert ton écriture sur l’enveloppe mauve, et ce discret Moka qui n’en disait finalement que très peu sur toi. Une écriture que je ne connaissais pas. (Notre profession commune nous invite pourtant à être très attentives à ce sujet.) J’ai froissé le papier, j’ai découvert tes mots qui m’ont clairement laissée sans voix. (Et ce n’est pas chose facile pour ceux qui me connaissent bien.)

Curiosité touchée.

Alors sans hésiter, bien que nous ne nous connaissions pas, je crois là que ce petit Noël avant l’heure fut une de ces belles surprises de décembre. L’univers des blogs est vaste, parfois très impersonnel, parfois fait de belles rencontres devenues pour certaines des amitiés solides. Certains lecteurs sont de passage, d’autres plus présents au quotidien, certains passent en silence, d’autres viennent trouver ici et là quelques envies de pages à tourner. En dehors de quelques commentaires déposés avec plus ou moins d’enthousiasme et de régularité, on sait finalement peu de choses des lecteurs qui s’arrêtent dans nos petits mondes virtuels.

Tu as brisé là la frontière invisible de nos deux écrans finalement pas si éloignés. Nous ne nous connaissons pas, mais je sais que tu as simplement pris le temps de choisir les bonnes pages et de dénicher un livre sur cette Frida Kahlo qui nous/m’est chère, que tu as pris le temps de choisir une jolie carte d’Hokusai, ce qui – si tu savais – n’est pas sans terriblement me parler, que tu as eu la merveilleuse idée de déposer ce petit paquet au plus bel endroit qui soit. Cela va sans dire mais ce que tu as écrit me touche parce que d’une spontanéité et d’une sympathie qui se font trop rares de nos jours. Parce que ce genre de geste me désarçonne totalement, tant il est simple et beau.

Je sais juste que nous avons le même métier, aimons la même ville, y avons certains repères/repaires familiers. Cela me suffit pour me dire qu’il faudra impérativement nous y croiser autour d’un thé et de quelques gourmandises si un jour l’occasion se présente.

Merci infiniment pour cette parenthèse surprenante, pour ce goût de l’intrigue et du mystère. Pour cette découverte littéraire que je saurai savourer au bon moment, pour cette sensibilité dévoilée qui me plaît au-delà de tout. Je n’ai d’autres moyens que le blog pour te remercier, j’espère que ces mots parviendront jusqu’à toi en ces derniers jours de l’année.

Curiosité charmée.

Mokamilla, lectrice étonnée.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

41 réflexions au sujet de « Chère fidèle lectrice anonyme… »

  1. La magie des blogs ❤ ! Je me suis souvent fait cette réflexion face à des lectrices anonymes qui t'écrivent soudain un mail très personnel alors même qu'elles affirment ne pas oser laisser un commentaire, et pourtant, leur démarche est souvent bien plus courageuse que de laisser un commentaire, et encore plus la démarche fabuleuse de ta lectrice.
    Une très belle aventure !

    Aimé par 1 personne

  2. Superbe billet copine et superbe histoire ❤ ça fait bien foufou toussa ❤
    (et en même temps ça ne m'étonne pas, tu mérites poulette … tellement tellement …)
    Bisous doux et ensoleillés ❤

    J'aime

  3. Eh bien…quelle bien jolie réponse ! me voilà à mon tour charmée et sans voix…mille mercis chère Moka pour ce si beau texte (même la photo est superbe !), je ne m’y attendais pas et me sens très honorée !!
    Je suis très heureuse que le cadeau t’ait plu, j’espérais bien que l’effet « surprise et mystère de Noël » t’amuserait et te toucherait, je me doutais que tu faisais partie de ces personnes sensibles à ce genre d’attention, et j’en suis ravie, c’est tout ce que je demandais !
    Je serais ravie moi aussi de déguster avec toi quelques gourmandises autour d’un thé si l’occasion se présente un jour.
    Je te souhaite en attendant une excellente fin d’année 2016 et un merveilleux début d’année 2017, et te remercie encore une fois pour tous ces beaux moments que tu nous offres grâce à tes articles.

    Une lectrice toujours aussi fidèle…

    Aimé par 3 people

  4. Superbe attention !
    C’est un joli paragraphe sur les blogs que tu écris là, et je partage tout à fait ton point de vue ! Parfois on parle derrière un écran sans forcément faire très attention, mais on fait aussi des superbes rencontres… et peut-être même des amis en or !

    Aimé par 1 personne

  5. Merci d’avoir partagé ce beau geste, la magie de Noël existe encore. J’ai tellement du mal à y croire parfois que votre histoire à toutes les 2 me touche.
    Bises et meilleurs voeux à toi et ta « lectrice fidèle »

    Aimé par 1 personne

  6. C’est un conte de Noël plus vrai que nature avec tes mots qui touchent la feuille comme des flocons qui descendraient en tournoyant doucement. Et bien sûr la fidèle lectrice est forte d’une générosité touchante ; un échange qui mériterait de se concrétiser ou d’entretenir le mystère…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s