Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Groenland Manhattan – Chloé Cruchaudet

 

Étendues enneigées à perte de vue, vent qui crispe les os et glace la moindre parcelle de peau qui s’offre l’air du Grand Nord. Le Groenland est un piège blanc qui ne ménage pas les hommes qui s’aventurent sur cette terre.

Protégé par son cocon douillet de fourrure et caché derrière sa moustache rousse, le Commandant Peary n’en est pas à son premier voyage et connaît bien ce désert de glace. Chaque expédition nourrit les rayons du Musée d’histoire naturelle de Manhattan mais il faut bien avouer que le public manque d’enthousiasme face aux météorites qui ne passionnent plus vraiment les foules. Lui vient alors une idée saugrenue: et pourquoi ne pas revenir cette fois avec une famille esquimau qui saura sans nul doute divertir les new-yorkais en mal de divertissement. Voilà donc Minik – encore enfant lorsqu’il embarque pour cette folle escapade – et sa famille qui rejoignent le navire du Commandant pour découvrir un monde dont ils ne savent rien.

L’arrivée a quelque chose d’étourdissant (non mais sérieusement regardez-moi cette planche !!!!) et une folie douce gagne vite les hommes une fois les pieds posés sur terre. Le lecteur comprendra vite que la bêtise humaine est sans limite et que les hommes en costume dissimulent leurs viles intentions sous leur chapeau haut de forme. Loin d’être des invités de marque, les étrangers ont tout de petits rats de laboratoire et sont offerts aux yeux des curieux comme de véritables bêtes de foire trop douces et dociles pour s’offrir ne serait-ce qu’un soupçon de révolte.

C’est long comment un an? Eh bien, ça peut être très court comme ça peut être interminable. Tout dépend de ce qu’il s’y passe.

J’ai découvert Chloé Cruchaudet avec le sublime album Mauvais genre qui fut un vrai coup de foudre. Lire un autre album après un tel enthousiasme a parfois tout d’un jeu de quitte ou double. Assurément, Chloé Cruchaudet est une artiste surprenante, au trait qui charme, envoûte et force l’admiration. Des corps dénudés des bois où s’agitent les catins au choc culturel entre deux univers qui avaient peu de chance de se côtoyer, elle parvient à nous captiver dans chaque album – et ce dès les premières pages – et nous entraîne dans des univers fascinants qui dévoilent au compte-goutte leur part de mystère.

Voilà un album qui ne peut laisser indifférent et qui m’a profondément touchée. Nous sommes plongés au cœur d’un récit historique extrêmement bien documenté que le trait sobre et élégant de Chloé Cruchaudet s’approprie avec classe.

Le scénario sème le pire, distille la cruauté, lève le voile sur l’opportunisme, bafoue l’innocence et chaque case se gorge de nuances savamment dosées, de teintes froides et glaçantes. Au fil des pages, surgissent bien des interrogations: comment trouver sa place au-delà de notre cercle, quand se sent-on en terre familière dans un univers qui n’est pas le nôtre? Quand cessons-nous d’être l’étranger de l’autre, quand devient-on l’étranger des nôtres ? De belles réflexions à mener face à un récit qui ne manque pourtant pas de cynisme grinçant.

Deux lectures, deux vrais beaux coups de coeur. Ce premier album portait déjà en lui toutes les promesses d’un parcours talentueux et prometteur et Chloé Cruchaudet est assurément à mes yeux une artiste chère à mon paysage de cases et de bulles.

Ma chronique de Mauvais genre.

Groenland Manhattan – Chloé Cruchaudet

Delcourt – Mirage

ISBN: 978-2-7560-0967-4

Mars 2008

127 pages – 16€95

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Désormais, j’accueille le premier mercredi du mois, la BD de la semaine.

Et comme il y en a cinq ce mois-ci, je me charge aussi de ce dernier mercredi.

bd_de_la_semaine_pti_black

∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇∇

Les chroniques des amoureux des bulles:

   Enna                              Mo                         Jérôme

Sabine                     Gambadou                Saxaoul    

  Lasardine                  Stephie                    Leiloona

Caroline                Noukette                 Lucie

Jacques                Blandine                  Mylène

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

49 réflexions au sujet de « Groenland Manhattan – Chloé Cruchaudet »

  1. Un bel album semble-t-il, que je n’ai pas lu malheureusement mais j’y viendrai assurément.
    Tu sais Moka, il y a « Ida » aussi qui doit t’attendre quelque part. Une série de Chloé Cruchaudet qui risque là aussi de te plaire… je le crains 😛

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s