Et mon coeur fait boum·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

J’ai laissé mon âme au vent. Roxane-Marie Gailliez & Eric Puybaret

Une légère brise dans les cheveux, un souffle tiède sur le visage et un regard perdu entre ciel et ligne d’horizon. Au sommet de la dune, les grains de sable s’envolent, presque invisibles et accompagnent le plus mélancolique des refrains.

Moi, j’ai laissé mon âme au vent, je me sens plus léger maintenant.

Un narrateur s’invite, impalpable, absent. Une voix rassurante qui se mêle à la nature et se glisse dans chaque geste, chaque pas. Il accompagne un petit garçon dans son quotidien et lui renouvelle à travers chaque mot tout l’amour qu’il lui porte. Tourner ces pages permet d’apprivoiser les adieux et de rappeler combien à tout moment, nos disparus laissent leur petite voix en nous.

Je peux à chaque instant voyager, partir, revenir, c’est amusant !

Trouver l’album qui parvient à émouvoir dans la plus grande simplicité de ses mots. Trouver l’album qui sait captiver à chaque image sous le charme doux et pastel d’un pinceau délicat. J’ai laissé mon âme au vent fait assurément partie de ces petites merveilles à mettre en toutes les mains qui allient à la perfection la beauté des mots et des illustrations. S’offrant le luxe du grand format cartonné, les dessins ont une élégance discrète et s’imposent pourtant majestueusement sous nos yeux de lecteurs conquis. Comme les enfants gardés par Mary Poppins en balade dans le petit square, nous plongerions volontiers dans ces pages pour prendre la main de ce petit héros qui s’apprête à en lâcher une autre, pour, à notre tour, devenir le relais apaisant de ce grand-père qui ne reviendra plus.

Mes livres font probablement partie des objets auxquels je suis le plus attachée. J’ai rarement trouvé meilleur allié pour jouer les pansements que cet album-là… Ce titre évoque le deuil dans jamais y glisser une once de larmoiement facile, sans jamais jouer la carte de la tristesse lourde et pesante. Si l’émotion est palpable elle a l’intelligence de venir faire battre le cœur du lecteur en nous enrobant de coton, en y allégeant la douleur pour la métamorphoser en souvenirs partagés, en douceur de vivre. C’est incroyablement beau, lumineux, porté par une poésie limpide et sensible qui me procure le même plaisir et le même émerveillement à chaque relecture.

J’ai préparé l’été. Il viendra comme chaque année, après le printemps.

A lire avec aux creux de nous, tous ces absents qui ont confié leur âme au vent. J’ai bel et bien envie de croire que dans ce petit souffle chaud s’est invité le souvenir immortel de chacun d’eux, que chaque lecteur saura (re)trouver entre les lignes et les pages. Une pépite inoubliable.

Les chroniques de Leiloona & Jérôme.

Avec dans les oreilles l’adieu à l’immense Leonard Cohen qui vient de laisser son âme au vent.

 – J’ai laissé mon âme au vent

Roxane Marie Gailliez – Eric Puybaret

Éditions de la Martinière jeunesse

Septembre 2013

30 p / 13.90€

ISBN: 9782732458076

Dès 6 ans.

15e/20 Hérisson
16e/20 Hérisson

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

29 réflexions au sujet de « J’ai laissé mon âme au vent. Roxane-Marie Gailliez & Eric Puybaret »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s