Premières lignes·Rentrée littéraire

Premières lignes #11

Tout bouge de l’autre côté de la fenêtre: arbres en papier, machines jouets, maisons de brindilles, chiens de paille. Une tache d’écume envahit les rues, laissant au passage de l’eau, des algues, des objets cassés, jusqu’à la vague suivante qui balaye tout. La marée arrache ce que le vent ne parvient pas à abattre. L’immeuble résiste à l’assaut de la mer. A l’intérieur, les coursives sont remplies de visages effrayés et de gens qui récitent des instructions et des évidences ( « Restez calmes camarades, ça ne va pas durer. ») Tous s’expriment à la fois (vingt disques rayés tournant en même temps) : tous disent la même chose avec des mots différents, comme dans la file d’attente ou au meeting – manie de parler: douze millions de disques rayés qui piaillent sans cesse. Le pays entier est un disque rayé (tout se répète: chaque jour est la répétition du précédent, chaque semaine, chaque mois, chaque année; et, de répétition en répétition, le son se dégrade jusqu’à n’être plus qu’une vague évocation méconnaissable de l’enregistrement original – la musique disparaît, remplacée par un incompréhensible murmure sableux). Un transformateur explose au loin et la ville est plongée dans l’obscurité. L’immeuble est un trou noir au milieu de cet univers qui n’en finit pas de s’effondrer avec fracas. Plus rien ne fonctionne, mais on s’en fiche. On s’en fiche toujours. Comme un disque rayé, qui se répète sans cesse…

Premières lignes
Premières lignes chez Ma Lecturothèque

Un nouveau dimanche consacré à un incipit choisi au milieu des livres, toujours placé sous le signe des premières lignes des romans qui feront ma rentrée littéraire 2016… L’occasion, je l’espère, de vous donner envie de poursuivre au-delà de l’invitation de la première page ou de vous aider à choisir parmi les innombrables publications de ce rendez-vous de septembre. Aujourd’hui départ, pour La Havane avec un unique et premier roman posthume du petit-fils du célèbre Che Gevara. Il faut, je crois, se préparer à tourner des pages bien sombres… Affaire à suivre.

Bonne lecture les Kids !

Les premières lignes de: George, Ma Lecturothèque, Nadège, Moglug, La Bibliothèque de Céline, Songes d’une Walkyrie.

Mes premières lignes  #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7 #8 #9 #10

33 révolutionsCanek Sanchez Guevara

Trad – René Solis

Éditions Métailié

979-10-2260455-0

112 pages – 9€

Août 2016 – RL2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

35 réflexions au sujet de « Premières lignes #11 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s