Listomanie·Lovely friends·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois: my April

Moi après mois : my April
Moi après mois : my April 2016

Deux textos matinaux qui rendent toutes les tentatives de blague du 1er insipides. #Miaou / Un flop épistolaire. / Younes : AUTRUCHE ! / Cinq à table pour un premier samedi ensemble / Des nouvelles du Japon / Une brocante à Camon. / Dénicher mes vieilles vieilleries. / Celui qui ne saura jamais m’apaiser. / Un départ pour les pays baltes. / Rira bien qui rira à Riga. / Lire peu, vivre autrement le temps de quelques jours. / D’une berge à l’autre. / Mon amour café ou l’oisivet(h)é partagée / Quelques mots lettons entre vous et moi. / Conduire quelques pages de Zola au bord de la mer /  Baltic girls /Ces ailleurs où je me (re)trouve. / Ce qui jamais ne me lasse. / Un chien qui restera dans une vitrine. / L’adoption impossible ou le drame. / Et la cantine? / Chevanceau mon amour. / Des cocottes addictives. / Quand Steve Baker instaure le copyright Moka-Mecton. / De l’Ukraine à la Russie, il n’y a qu’un pas… Ou pas. / Le Barbu de ma soeur qui vient nous chercher à l’aéroport / Un couloir semé d’embûches et une odeur de peinture fraîche / Home Sweet Home / Un réveil à l’aube / Fouler les pavés de la place du marché / Jouer le jeu de l’aventure folle des 68 premières fois. / Un merci inutile. / Ce soir qui aurait pu être triste./ Laisser rouler les cailloux sur la poitrine. / Retrouver ma Dom / Bourgogne Aligoté au Flore. / Un curieux après-midi chez Orange / Des conversations des plus incongrues / Des cours particuliers? / Un café et ma Soizic qui sent le biscuit. / Rencontrer Vincent, le bichonneur de portable. / Un petit se(r)vice? / Ce blog vampirisé par le Grand Nord. / Jouer les modèles sans consentement. / Muse pour demoiselle(s) régulièrement en manque d’idées / Une journée lilloise. / Traverser « le parc aux grilles rouges ». / Une place au soleil pour les souvenirs neufs. / Lisons chez La Lison / Jamais deux sans trois? /–  Je vais acheter une défonceuse  – Et tu vas demander ça au vendeur en restant sérieuse? / Merveilleux entre Merveilles. / Poule et ses répliques improbables. / Manquer de ponctualité mais s’en moquer un peu. / Modigliani ou ces visages hypnotiques. / Céder aux sirènes des clichés instantanés ou l’appel à la perdition de Claire. #Instagram / Et toujours, les nouvelles du Japon. / Prendre le temps d’écrire plus longuement à celui qui aimait les points de suspension. / Un après-midi dans le palais de ma Brune au ventre rond. / Avalanche de desserts en tout genre. / Des bulles et des coupes. / Celle qui reportait ses pulsions sucrées sur une orange. / Orange is the new blague. / Celles qui racontaient ces folies incarnées ou la désacralisation des hommes. / La théorie de nos hommes-plats qui s’étoffe. / Le Bourguignon qui lasse, l’homme Éclair au chocolat, la misérable Verrine aux fruits de mer, la Boîte de conserve d’un cassoulet Liddl, le Soufflé au fromage…/ #ANJAF / Et pour lui ? Arf, c’est compliqué, il faudrait trouver un plat dans lequel tout le monde trempe salement sa main. / Ces hommes qui n’ont fait de nous qu’une bouchée. / Rire de cette indigestion masculine / Achever une belle journée autour d’un thé. / Comment ça nous sommes déjà vendredi ? / Je suis en bas de chez toi, t’es là? Tu viens au soleil? / Le retour des terrasses. / Martin Eden en partance chez un lecteur de qualité. / Quelques mots au creux des pages. / Les carnets du Carnet de santé entre nos mains /  Mes deux complices bloguesques qui me proposent une belle aventure… / S’armer du courage de la première heure / Lewarde et Fourmies en bonne compagnie. / Agonie réunionesque.  / « Je ne le vois pas dans les cours que je vais » #DiscoursdIPR / Juste une bouffée et un café. / Charly et Youni sur la banquette arrière de la Micramilla. (En tout bien tout honneur.) / Ceux qui goûtaient à mes virages de pilote. / La réunion du vendredi. / Les gens sans surprise. / Bas les masques. / Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. / Du vin sur le toit. / Des princesses aux allures de souillons. / Incendie en direct. / Pompierie et Polissariat. / Retourner marcher sur la bulle. / Brou, latex et coup de latte. #Oulalala. / Les bricoleuses du dimanche. / Immortaliser notre construction le temps d’un clic. / Ce qui s’écrit dans le bois. / Ces gens pleins de surprise. / J’ai des choses à ne pas te dire. / Quand la Librairie Martelle d’Amiens estime jouer la carte du débat démocratique et du professionnalisme en invitant Nicolas Sarkozy en dédicace: mouarf. / Le vrai professionnalisme ne résiderait-il pas dans le refus de convier un homme qui méprise aussi ouvertement la culture en général et la littérature en particulier ? / A méditer. / Et sinon, allez donc chez Pages d’encre en bons indignés et amoureux des livres. / Les dessous de la Hutte / Un peu de Goran dans ma boîte aux lettres. / Une quatrième de couverture qui me parle terriblement. / Le Nabrisotto / – C’est bon les tomates séchées…  – Ah oui, c’est bon, mais je pensais que c’était des lardons. #Pouly / Vin puis thé-rhum-miel. / Ma Rousse dans mes draps. / Une journée à Verdun avec mes adorées. / Celle qui faisait un choix difficile. / Ceux qui étaient là pour elle. / Et les autres. / Mon soutien indéfectible quoi qu’il arrive. / Moi je veux bien être ta bouffée d’oxygène. / Des mots sur du papier venus tout droit d’Hiroshima. / Retrouver Hélène, l’amie d’une autre vie… /  Un déjeuner avec Céline. / Te dire tout ce qu’on ne te dira pas. / Tant qu’il y a du poil c’est légal./ Craft, Plume et carnets. / Regarder Alex dessiner, inlassablement. / Celui qui avait quelques points communs avec Ross Geller. / Papoter avec Damien qui me manquait. / L’art de bien concevoir le cheesecake. #SoYummy / Thé-rhum ou café et vautrage sur canapé. / Et ce souffle de vie qui te happe en une soirée d’éclats de rire. / Dans les draps de Ma Rousse. / Une journée sous le signe du sacrifice de carte bancaire. #RIPmyCB / Quelques bouts de tissu à ajouter derrières les portes en bois blanc. / Un pique-nique à trois sur le sol de la librairie au plancher qui craque. /  Les trente printemps de la Camille des villes. / Un illustre cadeau. / Arroser la soirée au pétillant rosé. / Des visages que je ne vois qu’une fois par an. / Le Grand Brun et ses références musicales douteuses. / Tout ce qui a été dit, et tout ce qui sera définitivement tu. / Laissez s’installer, le joli mois de mai. /

Les mois de :

(Merci de lier vos articles à ce billet et n’oubliez pas de me signaler vos liens en commentaire pour la MAJ.)

L’IrrégulièreUn livre un théPapillonHerbe folleMartineSab’Sandrine EstelleCalim

Advertisements

38 réflexions au sujet de « Moi après mois: my April »

    1. Oh tiens, c’est marrant ça. J’ai découvert l’usine textile et c’était vraiment très étonnant comme visite.
      Reprends le fil perdu quand cela te chantera. Et joli moi(s) de mai à toi.

      J'aime

    1. C’est vrai que cette aventure des 68 premières fois a quelque chose de très prenant. J’ai hâte de partager ces lectures avec vous toutes.
      Et merci de venir lire ces lignes-là… Bises Martine.

      J'aime

      1. Alors, c’est une sorte de grosse organisation complètement folle (Merci Charlotte L’insatiable et ses drôles de dames )pour découvrir des « premiers romans » de chaque rentrée littéraire. Une chaîne de lecture se crée entre blogueurs (et pas que) et tu peux lire ces premiers textes parfois cachés derrière les grands noms des rentrées. Du coup, de belles découvertes voient le jour…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s