Lovely friends·Mon nombril

Aux résistants de l’épistolaire.

Epistolaire 2

Il y a les mails qui font toujours plaisir, mais qui ne peuvent rien face à la joie évidente de découvrir la boîte aux lettres qui s’emplit de cartes venues d’ailleurs.

Il y a la petite enveloppe blanche qui rougit pour annoncer l’arrivée de nouvelles sur l’écran, mais elle n’arrivera jamais à la cheville de l’enveloppe qu’on décachette lentement, comme pour prolonger les festivités de Noël et des papiers qu’on froisse.

Il y a les mots tapés sur le clavier sonore, mais ils n’auront jamais l’unique petite musique de ceux qui sont faits d’encre et qui le temps de l’écriture sont le fruit d’un chaste flirt entre le stylo et la page.

Il y aura toujours le plaisir d’être surpris d’enfin (sa)voir l’écriture de l’autre. De le deviner un peu plus…

Et puis, il y a les jolis timbres « proverbes illustrés » signés Emmanuelle Houdart (l’auteur de l’album Abris) qui donneraient envie de ne jurer que par les lettres et les belles enveloppes.

Epistolaire

A l’heure où tous les vœux se dématérialisent, j’avais envie de maintenir cette tradition de l’écrit qui exige cette patience qui donne cet impalpable charme à l’art de la correspondance. Je voudrais qu’il s’installe, qu’il s’instaure, qu’il dépasse la seule période des premières semaines de janvier…

Bref, et si on (ré)écrivait un peu plus les Kids ?

Famille, amis, blogueurs, lecteurs qui sont un peu plus que des connaissances virtuelles…  Aujourd’hui, partent ces petits bouts de papier pour égayer quelques boîtes aux lettres, pour donner quelques nouvelles et pour souhaiter à chacun de belles choses…

Et puis, rendez-vous demain, pour papoter bouquins.

Bon lundi !

Publicités

57 réflexions au sujet de « Aux résistants de l’épistolaire. »

  1. Bonjour Moka, je suis tout à fait d’accord que recevoir une carte est nettement plus agréable que de recevoir un mail. Une carte est choisie par l’expéditeur, même si c’est court, la personne a pris le temps de l’écrire, de la mettre sous enveloppe et de coller un timbre. Un mail, c’est plus impersonnel. Bonne journée à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Alors là, je suis tout à fait d’accord avec toi !!
    C’est la deuxième année que je fais imprimer des cartes de voeux avec ma fille dessus et j’adore. Je choisis la carte, les enveloppes, les timbres et puis je note un petit mot. Il faut trouver du temps pour le faire, c’est plus long qu’un mail, mais c’est tellement plus agréable :^)

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as tout à fait raison, c’est une jolie tradition qui est perdue depuis longtemps .. malheureusement.
    J’ai moi même arrêté d’écrire aux gens, même proche depuis 2008, puisque personne ne répond, pas même par mail ou sms, pour dire merci, et que la plupart de mes proches trouvaient ça normal de ma part .. et on ne parle pas de téléphoner !

    J'aime

  4. J’adore comme toi envoyer et recevoir des cartes. Je le fais pour les vœux de bonne année, pour des vacances, pour des anniversaires. Les personnes attendent ma carte et me le rendent bien aussi.
    Luttons !

    J'aime

  5. J’ai exactement envoyé 50 cartes de vœux de début d’année (je viens d’achever ma besogne ce midi) et cela prend du temps. Mais c’est une habitude que je ne manquerai pour rien au monde et qui fait plaisir aux destinataires. Alors je ne m’en prive pas ! Bisous

    Aimé par 1 personne

      1. si tu veux, je t’envoie une carte de mes cartes, histoire de te prouver que je ne rigole pas ! (bon, il faudrait que tu me donnes ton adresse postale sur jemelivre[at]gmail.com : en plus, j’ai des timbres de collection différents de ceux que tu envoies ! Ils sont un peu moins artistiques mais à message positif !). Résistante et depuis très longtemps ! (avant l’existence des courriels -si, si, cela fut !-, j’ai eu des correspondances épistolaires hyper longues qui ont travaillé mon écriture. C’est pour cela que rédiger un écrit libre sous forme de lettre ne me pose aucune difficulté).

        Aimé par 1 personne

      2. Tu sais quoi? Je dis OUI, OUI et encore OUI ! Je t’envoie ça ! 😉
        C’est marrant ce que tu dis au sujet des longues correspondances. J’ai beaucoup écrit et souvent. En France, à l’étranger… Je me souviens avoir eu des correspondants aux quatre coins du monde quand j’étais ado. Je trouvais ça fascinant de recevoir des courriers japonais, australiens, américains… Cela m’a pas mal aidée pour « oser » écrire un peu en anglais à l’époque où je l’apprenais et le pratiquais finalement assez peu en cours…

        J'aime

      3. coucou ! J’attends avec plaisir ton adresse postale : tu verras, je suis brève parce que la carte est vraiment personnalisée. Tu sais, un de mes anciens petits-copains qui fut au départ un de mes grands correspondants a été le premier à remarquer mon style : il était plutôt littéraire et le compliment qu’il m’a fait à l’époque sur mon écriture a bousculé mes certitudes parce que je me considérais avant tout comme scientifique ayant un goût certain pour les belles lettres (correspondance et discipline). Je pense que c’est le premier à m’avoir révélé ce côté-là de ma personnalité et il fut décisif. Alors on peut dire que je lui dois beaucoup. De toute façon, j’ai eu beaucoup de chance de le rencontrer, même si notre histoire personnelle s’est achevée depuis très longtemps. Quant aux correspondances internationales, j’en ai entretenu une pendant au moins dix ans avec une Allemande qui a fait sa vie en Italie et avec un ex-petit copain néerlandais (au moins quinze ans). Sinon, j’ai plutôt maintenu des correspondances franco-françaises et à l’époque je fabriquais moi-même mes enveloppes en découpant les pages de pub de parfum dans les magazines féminins. Comme cela, mes correspondants savaient la provenance de la lettre avant même de la décacheter. Bises

        Aimé par 1 personne

      1. Cela se passe sur le site http://www.postcrossing.com.

        Le but est d’envoyer des cartes postales partout dans le monde et d’en recevoir également du monde entier.

        J’en parle un peu dans mon article Part’âge.

        C’est l’occasion de voyager depuis chez soi pour certains; pour d’autres, ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur un pays ou simplement échanger de bons mots ou de belles cartes. De vraies rencontres amicales sont rares, mais possibles! Et c’est ce qui est le plus magique!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s