L'Art du Roman

Dracula – Bram Stoker

Dracula. Oulala.

Jonathan Harker laisse sa douce Mina pour gagner la Transylvanie afin d’organiser la signature d’une transaction immobilière. Un train traverse l’Europe pour le conduire vers la demeure isolée du Comte Dracula qui souhaite s’entretenir avec le jeune homme. Brisant l’intimité du journal de bord, le lecteur l’accompagne en lisant ce récit de voyage singulier. Sur son chemin, des visages apeurés, des hommes et des femmes se signant à tout-va en apprenant quelle sera sa destination.

Dans un asile, un homme d’une intelligence rare attend dans un mutisme étonnant ponctué d’éclats de rire diaboliques, il manipule le personnel hospitalier et se régale en dévorant quelques araignées de passage sous le regard attentif du Docteur Seward.

Lucy Westenra, chère amie de Mina voit son comportement changer du jour au lendemain. Somnambule, elle s’est échappée de ses draps trop blancs pour une valse nocturne de tous les dangers.

Van Helsing, médecin peu conventionnel et adepte des phénomènes étranges est vite appelé à la rescousse pour tenter de trouver la raison des maux soudains de la jeune Lucy.

Que faire? Comment m’échapper de cette toile de nuit, de peur et d’ombres mouvantes?

Tous ces personnages liés par leur foi, leur amitié, leur confiance mutuelle et cette admiration naturelle qui unit les êtres chers vont s’engager dans un bal démoniaque, se jouant entre Londres et le fin fond de la Roumanie. Vite conscient qu’un plan diabolique se trame, Harker, hanté par les fantômes de son séjour au château verra sa vie et celle des siens bouleversée par cet homme assoiffé de sang et d’âmes à damner.

Les histoires de vampires n’ont jamais donné envie à la lectrice que je suis. Peu intéressée par le sujet – et encore moins depuis le phénomène Twilight & co – je crois que je n’aurais jamais mis le nez dans le roman de Bram Stoker si je n’étais pas allée en Roumanie cet été. Ce fut finalement une très belle surprise que cette lecture estivale. Dracula est un pavé roman qui se dévore et que l’on peine à reposer une fois ouvert. L’imaginaire fantastique se mêle à l’extrême noirceur d’un récit aux multiples rebondissements. Ma préférence va définitivement aux épisodes roumains (peut-être trop peu nombreux à mon goût) et à l’atmosphère anxiogène du château de l’envoûtant Comte des ténèbres. Un classique comme j’aime les découvrir… Et quoi de plus beau pour ce Comte légendaire que de s’offrir l’immortalité littéraire ?

Une rencontre vampirique prolongée le temps d’un instant cinéma avec le Dracula de Francis Ford Coppola

Mon passage au château de Bran sur les traces de Dracula.

Dracula – Bram Stoker

Livre de poche

604 pages – 5,90

ISBN 9782253023388

Publicités

22 réflexions au sujet de « Dracula – Bram Stoker »

  1. Je ne vais pas suivre sur ce titre, les vampires ne m’attirent pas du tout. Mais je suis certaine qu’il existe de bons romans dans tous les genres.

    J'aime

  2. Est ce que tu crois qu’on peut le faire lire à des ados, (genre à partir du lycée) je l’ai lu il y a fort longtemps et me souviens plus si ce serait adapté ? Parce que si aujourd’hui je ne lis plus du tout des histoires de vampires (avec l’âge, que veux tu, on devient frileuse et peureuse 😉 ), qu’est ce que j’ai aimé cette histoire ! (et j’ai des tas d’ados autour de moi !)
    des bisous jeune fille et merci aussi pour tes récits de voyage dans un pays que je ne connais pas du tout et que j’ai découvert grâce à toi 😉

    J'aime

    1. Je voudrais pouvoir te dire qu’il emportera l’adhésion des grands ados mais sauront-ils apprécier pleinement ce livre après toutes les lectures de vampires publiées aujourd’hui? Il existe des versions abrégées qui enlèvent peut-être quelques longueurs, j’étudie la question de très près puisque j’aimerais faire lire ce bouquin à mes trolls de 4e. Donc à toi de voir ce qui s’avère être le mieux pour tes grands lecteurs…
      Des bises au creux du cou diablement inoffensives. (Et pour le voyage roumain via les billets du blog, il reste encore deux villes à découvrir avant la r****ée… ❤ )

      J'aime

      1. Tu me diras pour tes trolls … En 4ème ? ça me laisse bon espoir (et je ne savais pas qu’il existait des versions abrégées, vais aller regarder de plus près 😉 )
        mille mercis
        et oh oui des baisers dans le creux du cou 😉 que je te rends avec un infini plaisir DIABOLIQUE mouhahahaha (screbleu, vivre enfermée chez moi pour tenter de bosser me fait perdre la tête !!!)
        et (re) oh oui pour encore 2 belles découvertes roumaines !
        à vite

        J'aime

  3. Une lecture d’été pour moi aussi (pas aussi loin que la Roumanie, mais dans une région où passaient les chauve-souris le soir venu, de quoi les regarder d’un autre œil) : passionnante, que je n’ai pas lâchée, mais dont la forme laissait à désirer à mon goût, j’aurais aimé une exploitation moins linéaire des journaux et lettres entre les personnages.

    J'aime

    1. Mais quelle communion livresque ! Pour le regret que tu exprimes, je comprends bien et cela ne m’a pas dérangé plus que ça. Mon seul regret porterait sur la fin un peu trop expéditive à mon goût. Mais cela n’enlève en rien l’enthousiasme que j’ai eu à lire ce livre…

      J'aime

  4. Sans conteste, un de mes romans préférés (j’adore quand il y a de l’intertextualité). Je l’ai lu il y a bien vingt ans et je ne me souviens plus trop comment j’y étais arrivée, car je me rappelle que je me disais « je ne vais quand même pas m’abaisser à lire cela… » 😉 Et j’avais a-do-ré !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s