Neuvième art

Cet été-là J.& M.Tamaki

Jours d’été

Awago Beach est leur refuge. Le lieu de rendez-vous estival qui concentre tous les petits rituels et les grandes habitudes. L’endroit où l’on se sent bien, en dépit des sales tours que peut vous jouer la vie.

Rose y retrouve Windy. L’une est introvertie, fine et élancée tandis que l’autre a la bougeotte et entretient avec gourmandise ses rondeurs d’enfant. Les années passent mais le plaisir de retrouver l’autre est toujours le même. Si les journées sont ponctuées de jeux d’enfants, on sent évidemment que cet été-là annonce bien des changements… Leur petit duo complice s’ouvre et s’épanouit, nourri par les premiers questionnements  adolescents

A mi-chemin entre l’enfance qui s’éloigne et l’âge adulte qui les attend patiemment, leur regard sur le monde change, s’affine. D’un côté, elles observent les adolescents du coin dans leur petite routine huilée par la bière et les filles, de l’autre elles sentent ces crises palpables des adultes rattrapés par les démons qu’ils ne parviennent plus à masquer aux enfants…

Dans cet album en noir et blanc (mauve bleuté dans la  VO), salué par l’immense Craig Thompson, si coup de cœur il y a, il est essentiellement graphique. Le trait tout en nuance de Mariko Tamaki fait naître un univers doux et sombre, parfait pour rendre compte de cette ambiance ambiguë de l’album, oscillant entre l’insouciance estivale et le malaise latent.

Le récit quant à lui peine à emporter ma totale adhésion tant il manque de rythme et se laisse étouffer par une langueur regrettable. Il repose assurément sur des non-dits et sur l’expression discrète de la sensibilité à fleur de peau des personnages, ce qui peut justifier cette lenteur omniprésente, mais cela n’a pas suffi à mes yeux… On s’offre certes, quelques touches de fraîcheur grâce à la légèreté du personnage de Windy mais il manque clairement ce petit souffle qui ferait de cet album un titre incontournable et c’est un poil décevant. A vous de voir, si cet été-là peut trouver sa place dans le vôtre…

Les billets de Noukette, Le petit carré jaune, Caro, MargueriteMo, Antigone, KathelLeiloonaThéoma, Sans connivence, Anne et Jérôme.

Cet été-là Jillian & Mariko Tamaki

Rue de Sèvres

318 p / 25€

ISBN : 978 2 369 81 088 9

Publicités

30 réflexions au sujet de « Cet été-là J.& M.Tamaki »

  1. avais drôlement aimé cette BD et cette lenteur, comme une été qui traînerait en longueur sous l’écrasante chaleur du mois d’août, un été d’enfant, enfin moi, y a comme eu un écho, des souvenirs, une douceur malgré tout, bref, j’ai beaucoup aimé 😉
    du bisou jolie demoiselle ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai vraiment rien contre ce genre de récit où le temps semble comme suspendu mais là, va savoir pourquoi, la « magie » n’opère pas. Pourtant comme toi, bien des échos résonnent en moi, moi qui ai passé tous mes étés dans le même village de Charente.
      Des bisous, tout doux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s