Là-bas si j'y suis.·On the road·The place to be

Là-bas si j’y suis – Séjour à Poznań.

The place to be in Poznań
The place to be in Poznań

Cap vers l’Est en très bonne compagnie. Deux étés passés depuis mon escapade cracovienne… Si Sofia me faisait de l’œil et m’attirait véritablement, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour me convaincre de retrouver cette Pologne que j’avais déjà tant aimée. Retour sur ces terres colorées aux mille églises, aux façades lumineuses, aux vodkas parfumées et aux bières très bon marché.

Au coeur de la vieille ville.
Au cœur de la vieille ville.

Parcourir les rues sans trop s’imposer d’itinéraire, se laisser porter sans autre impératif que celui de prendre son temps…  La ville de Poznań n’est pas très grande et a le charme de ces petits lieux qui se picorent et vous surprennent au hasard d’un quartier. Il sera impossible pour tout voyageur de rater Stary Rynek la place du vieux marché. Ses façades et ses arcades encore préservées de l’effervescence ultra touristique offrent une jolie immersion au cœur de ces paysages typiques des villes de l’Est. Juste en face de ce poumon coloré, des terrasses qui appellent à l’oisiveté. Lech (bière locale), mojito, daïquiri: une terrasse par saveur, s’il vous plaît.

Enfin, le Ratusz – l’hôtel de ville – a tout d’un sublime palais princier et trône majestueusement près des anciennes maisons des marchands. Il est impossible d’y grimper pour s’offrir un point de vue probablement charmant, mais l’événement qui provoque la liesse touristique quotidienne consiste à lever les yeux en direction de l’horloge vers midi et à observer le symbole de la ville: deux boucs / deux chevreaux qui se cabrent et se cognent douze fois les cornes au son de la trompette. Avis aux amateurs enthousiastes…

Errances poznaniennes
Errances poznaniennes.

Les alentours de la ville n’ont, hélas, rien de la douceur du centre: la réalité économique – faite de façades grisées dans un piteux état – reprend vite le dessus. Autour de la place toutefois, vous trouverez des endroits gourmands dont je vous parlerai très vite. Des lieux comme je les aime qui méritent qu’on s’y attarde et qu’on se laisse prendre au piège des gâteaux et des pancakes racoleurs.

Il faudra accepter de marcher un peu pour gagner la périphérie et découvrir le très grand – Park Cytadela. –  Même s’il abrite un musée de l’armement (qui pourrait enthousiasmer les férus d’histoire), nous lui avons préféré ses alentours fleuris et l’œuvre d’art étonnante Nierozpoznani de Magdaleny Abakanowicz. Sur le chemin du retour, vous pourrez même vous octroyer une petite pause dans un joli café à la terrasse des plus agréables.

Street Art
Street Art

Enfin, comment ne pas pousser la porte des églises qui ne manquent pas en Pologne? De style baroque, quelques-une valent véritablement le coup d’œil. Vous y croiserez des touristes curieux et de nombreux polonais qui s’y arrêtent un instant pour se recueillir. Juste en-dessous, quelques clichés de l’église Saint-Stanislas (à proximité du collège des jésuites) et celle des Franciscains sur le chemin du National Museum.

Dans le silence des églises.
Dans le silence des églises.

 Et bientôt, une nouvelle page du carnet de voyage

consacrée aux pauses gourmandes de Poznań.

Publicités

38 réflexions au sujet de « Là-bas si j’y suis – Séjour à Poznań. »

      1. Stachou ! Enfin, dans notre famille, mon oncle Stanislas, on l’appelait comme ça.. !! 🙂
        Chouette ton voyage en tout cas 😉

        J'aime

    1. Non seulement je suis ravie de te lire ici mais si en plus ces petits billets peuvent t’inciter à partir c’est encore mieux. Priorité à Cracovie puis passage par Poznan et Wroclaw. Je prépare mes billets sur la deuxième ville. (Un peu loin du blog ces temps-ci…)

      J'aime

  1. Je passe par hasard. Ce n’est pas la première fois.
    Aujourd’hui, c’est via Cloudy que je me retrouve ici, pour le portrait de lectrice (auquel je vais me prêter… j’aime l’idée !).
    Je descends et vois Poznan… Huit mois passé là-bas. Je suis pleine de joie de voir ces photos. De reconnaître les endroits. De voir où je me suis assise pour déguster un gâteau avec le premier bébé de ma tribu.
    Alors un merci !
    (Il est des bonheurs simples…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s