Et mon coeur fait boum·Neuvième art·Que jeunesse se fasse...

L’Homme montagne Gauthier – Fléchais

couv_237688

« Tu seras un homme mon [petit-]fils. » Et tu déplaceras des montagnes.

Ferme donc les yeux petit homme et laisse-toi porter par la douce brise, le souffle léger qui ne cesse de grandir, de gonfler et de se gorger d’un air neuf. Laisse-toi au passage chatouiller par les ailes délicates et friponnes des oiseaux…

Tout en haut de la montagne, il t’attend. Tout en bas, il sait que ce voyage en appellera tant d’autres

– Mais Grand-père, pourquoi voyager si tu ne m’emmènes pas avec toi?  – Je ne peux pas t’emmener cette fois, mon enfant. C’est mon dernier voyage.

Voyage métaphorique et poétique dans les méandres de l’esprit, Séverine Gauthier signe un merveilleux récit d’apprentissage. Celui qui conduit chacun de nos pas l’un devant l’autre vers les premiers coups durs, les premiers adieux. Deux générations qui s’aiment mais qui n’auront hélas que trop peu de temps à vivre ensemble. Cailloux et pierres, chutes, rencontres fortuites. La vie est faite d’instants grisants et déchirants et le chemin vers l’au-revoir peut être sinueux, comme pour mieux apprendre ou appréhender la douleur. Les bosses apparaissent entre deux roulades, comme une parade du corps face aux peines, aux angoisses et aux incertitudes. Et pendant ce parcours, insidieusement, nos racines se fraient aussi un chemin et nous attachent éternellement à ceux qui nous sont chers.

– Écoute, je porte sur mon dos les montagnes du monde et mon front s’est creusé de tous les sentiers sur lesquels j’ai marché. Tu peux entendre dans ma voix les grondements de la terre. Tu peux voir dans mes yeux l’eau de toutes les mers.

– Je sais Grand-Père, tes larmes sont salées.

Et quand le trait d’Amélie Fléchais s’en mêle, cela prend une dimension onirique presque fascinante. C’est incroyablement beau. Le monde qui s’offre à nous est une nature splendide aux reliefs vertigineux, parfois voilée par une brume envoûtante. Elle accueille en son cœur de petites créatures qui accompagnent le héros dans sa quête. Chaque instant vécu ou souvenir partagé deviendra un trésor précieux qui s’enrichira d’images qui font exploser les cœurs. Un vrai beau coup de cœur. Une pépite qui n’a pas fini de scintiller.

Après mon coup de foudre pour le sublime Cœur de Pierre, mon coup de cœur pour Aristide broie du noir ou Le Petit loup rouge , comment attendre plus longtemps pour tourner avec émotion ces nouvelles petites planches prodigieuses?

En tout cas, deux de mes compagnons de lecture, Noukette et Jérôme n’ont pas hésité à me suivre dans cette jolie découverte.

BD de la semaine Chez Jacques 18,5/20
BD de la semaine
Chez Jacques
19/20

L’Homme montagne S.Gauthier – A.Fléchais

Delcourt jeunesse

ISBN:978 275605 4391

40p / 10€95 euros

Publicités

49 réflexions au sujet de « L’Homme montagne Gauthier – Fléchais »

  1. Séverine Gauthier… cette Séverine de « Garance » et de « Mon arbre » ?? Ah et puis « Coeur de pierre » dont tu parles aussi !!
    Et puis ta chronique ! Tout cela fait que je suis très tentée 🙂

    J'aime

  2. feuilleté, encore et encore au salon et là, tsts vous m’avez donné tous les 3, l’eau à la bouche ! merkiiiii pour vos si jolis billets ❤

    J'aime

  3. Moi qui ai adoré toutes les références d’Amélie Fléchais et de Séverine Gauthier, je ne vois pas comment je pourrais ne pas aimer celle-ci.
    Ne me reste plus qu’à le procurer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s