Listomanie·Moi après mois...·Mon nombril

Moi après mois. My November.

Moi après mois, my november.
Moi après mois, my november.

Des pieds glacés qui annoncent novembre. / Ne pas fleurir les tombes, mais chérir mes absents. / Découvrir Pierre Lapointe grâce à Marie et l’écouter inlassablement / J’ai goûté les plaisirs de l’exil pour finir rescapé d’asile. / Cette collègue pas comme les autres qui rendait ma rentrée plus douce avec un joli paquet cadeau et de jolies pages à lire / Celui qui portait sa tristesse comme un lourd fardeau / Fuis mon grand. Fuis. /Un coeur capricieux qui fait des siennes et fait frémir les nôtres. / Les appels de Didier, pour avoir de tes nouvelles / « Moi je coefficiente » / Même l’eau est design désormais. / Une avalanche de Kinder Bueno dans ma cuisine / Quelques pommes, pour se donner bonne conscience. / « Certainement » / Chercher le bémol, abuser des si, te savoir là. /3,14 dans mon cou / Des peaux qui savent où se trouver /Le défi ville : Allons à London, Mon Namur, Nouvel an à Milan…/ Ne plus boire à la santé des amours ternes / Bons baisers de Bruges. / Resto Gastro, Hôtels Put(j)e et Montanus. La poésie belge, on aime ça. / Faire frémir d’envie l’été au plein coeur de l’automne./ Celle qui me remerciait de lui avoir fait découvrir Exauce-nous/ « La ville qu’on aime » mais qu’on envisage de quitter. / L’ultime paradoxe qui ne fait plus déborder le vase./ Noircir quelques pages blanches. / Quelques notes de piano, Agent Jean et thé citronné. / Tout ce qu’il a perdu. / Tout ce que j’ai gagné. / Premier CA, premier conseil de discipline. / Pulsions et révulsions maternelles / Oh le putain de renard. / Ce coup de coeur absolu pour Joë de Guillaume de Fonclare. / Quand te lire est toujours aussi plaisant. Muxus aussi. / Interstellar ou la déconsternation / Pour moi ce sera une bouse cosmique. / Robe néogothique vs robe de femme au foyer des années 50 / « C’est bien de vous parler, j’ai l’impression de ne pas être si névrosée » / –L’intello incisive n’a qu’un coeur avec le pédant érudit. – C’était écrit t’sais. – Ouais, mais j’aurais aimé le savoir avant. / Une BD qui a autant de chance d’être lue qu’une paire de jambes d’être épilée. /Ces petites boîtes où l’on a tous déposé ces choses et ces mots qui ont fait battre nos coeurs / Un phoque qui part retrouver sa banquise / Tote bag et badges for your girl / Un canapé qui aura entendu bien des confessions / Craindre la fragilité quand elle m’effleure. / Celle qui ne reculait devant rien pour se faire remarquer. / « Il a arrêté d’être snob et j’ai arrêté de fumer. Ou du moins c’est ce qu’il croit.« / Amusée d’être muse. / Un pneu qui joue les trouble-fêtes / Faire du stop en petite robe de soirée pour trouver un garagiste: check. / Un prince en Modus / « Il en faut pneu pour être heureux » – Pas mieux. / Message bien reçu Monsieur De Fonclare. / Arrivée tardive chez Bulle / Sourire, tout simplement. / Le joli présent / Un électron libre qui s’occupe de mes Chroniques de NMLG / Une remarque anodine qui ne manquait pourtant pas de perspicacité / Il expire un Shakespeare très français. / Super Doudou ou le défi relevé par Quentin / L’accent belge inégalable de Damien / Cap’s sur canapé / Bill Muray qui voyage sur une casquette / Mapplethorpe, Brüno & Joan : sex, drogs and travels./ Ces choix toujours si justes, ces pages toujours aussi précieuses. / Des clics pour des chro-niques. / L’atelier moderne. /Un barbu tatoué sur un tote bag thaïlandais et un petit carnet. /Verres sans pied ou verre sans cul ?/ Tariquet dans la poche, verre dans la main / Nos pas dans la nuit, et nos vies à s’raconter. /Le temps de s’adorer, de se le dire.Mélanie Framboise, cette fille-là, elle est terrible. / Trois cent dix raisons de dire je t’aime /Les hommes de toute manière, ça électrocute. MokaSouchon/ Matinée mécanique / Et j’entends siffler le train… / La puissance et la beauté de cette proximité indéfectible./ Samedi chez Dom et Dom /La nécessité de prendre son temps sans s’autoriser à trop en perdre. /Celle qui avait plus de relations que de réel talent. / Déserter le Picarie Mouv’ /Mes mains sur tes cheveux, des écharpes pour deux / Plus d’organes vitaux à vendre pour surmonter la crise / La Micramilla qui m’ampute de mes derniers deniers. / L’Indépendante contrainte à la dépendance. Damned / Crouler sous le travail / Montreuil comme une bouffée d’oxygène / Mélanie Rutten ou le talent au bout des pinceaux / Mes yeux qui brillent, mon coeur qui bat / Jérôme, Stephie, Noukette : galettes et crêpes sans sucre. ♥/ Cécile et Carole ou le précieux cadeau. / Maryvonne dans une enveloppe. /Un verre de rouge Gare du nord en très bonne compagnie./ 23h30. Dans la rue d’à côté…/ Questionnaire Sophie Calle vs Questionnaire de Proust. /Et toi, à quoi es-tu prêt(e) à renoncer ? / Ton univers à recomposer/ Tes amis autour d’une table, un dimanche. / Ce qui se dit après coup. / Les « queutards » Erasmus, vaste programme. /Pensées américaines du dimanche soir: des images au livre. / Mon chaton qui obtient un poste à la fac./ Congrats lovely boy./ Dormir toute une nuit sans toucher à ton corps / Les joies des longs trajets matinaux. (Sans couette bleue ni Blonde qui chante.) / Ces longues semaines à nous croiser, trop vite ou trop peu. / Vous reprendrez bien une troisième petite classe de 3e? /Celui qui lisait une de mes BD préférées. / Cela ne manquerait-il pas un peu de passion ? / « Mais Madame, je ne sais plus répondre, je m’embrouille. Vous me troublez, vous me faites perdre la tête. » #OnaperduKévin / Te féliciter pour ton deuxième amour qui grandit bien au chaud / Et le lycée, aussi lointain que nos vies. / Rattraper les mots perdus et les nouvelles endormies / On est toujours la tornade de quelqu’un.

Pour vos oreilles: Le Solipsisme Maison Brume.

Vos « moi après mois »: L’Irrégulière, Sandrine, Caro, Saxaoul, Tiphanie, LilySoukee, Stephie, Aline, Sarah.

Publicités

32 réflexions au sujet de « Moi après mois. My November. »

    1. Deux choses à faire pour la forme :
      Un lien sur ton article mensuel vers mon blog pour signaler le « rendez-vous » du Moi après mois.
      Un petit commentaire sous mon article pour me transmettre le tien que je lirai avec plaisir et que j’ajouterai à la liste de ceux qui aiment les énumérations.
      Au plaisir de te lire Aline.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s