Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

La Source des jours Mélanie Rutten

« Si je ne suis que le deuxième, alors je ne suis rien…« 

Il y a quelques mois, Soizic mettait entre mes mains le somptueux L’Ombre de chacun de Mélanie Rutten. Un véritable coup de foudre pour cet univers multicolore teinté de poésie, gorgé de métaphores.

C’est l’histoire d’une ombre qui valse avec l’air, qui se jette à corps perdu dans l’onde claire, qui s’offre une tendre étreinte avec le brouillard et se fraie un chemin au milieu des étoiles. Une vraie communion avec cette nature flamboyante dont seule Mélanie Rutten a le secret, bien gardé au cœur de son pinceau. Une épiphanie éclatante.

« Le cerf l’attend. Quand il l’attend, il lui écrit. »

Autour de cette ombre discrète qui flâne ou qui bulle, le lecteur retrouve tous les personnages qui ont fait battre son cœur dans L’Ombre de chacun. Le grand cerf cuisine en rêvant d’un futur avec sa louve, le petit garçon joue les apprentis chevaliers, le livre curieux est en quête d’une page trop vide à remplir et le chat au pull rayé pleure son ballon égaré. Tout ce petit monde n’a plus qu’à se laisser porter par la magie du récit pour se faire une petite place dans cette histoire singulière, aussi déroutante qu’étonnante.

 » L’Ours aime écouter les histoires du livre. Peut-être parce qu’elle ne sait pas raconter la sienne. »

Remonter à la source, dire les origines, creuser un peu plus loin pour raconter le commencement, les points de départ qui marquent le début des petites et grandes histoires. Ne rien manquer de chaque instant. La Source des jours nous parle des personnes qui se cherchent, de ces déceptions d’enfants ou de ces regrets d’adultes, de ces attentes vaines qui osent un jour se laisser séduire par l’inattendu, qui se permettent de goûter à l’imprévu. La Source des jours dit aussi l’envie que l’on a un jour de serrer fort un livre qu’on aime pour le garder éternellement contre soi.

Dans un récit aux multiples lectures, Mélanie Rutten nous invite à suivre cette ombre errante, à nous laisser porter par la beauté d’un jardin étincelant sans craindre de suivre des petits sentiers où les végétaux s’enroulent et s’entortillent autour de vos épaules, comme pour mieux vous accompagner dans un univers qui exige certaines clés, qui demande un certain lâcher prise pour se laisser séduire par ces errances poétiques. Et comme à chaque fois avec Mélanie Rutten, c’est incroyablement lumineux, indéniablement fascinant et absolument brillant.

 » Est-elle remontée jusqu’à la nuit des temps ? Est-ce que c’est l’endroit où toutes les histoires commencent ? »

Après nos ébats en noir et blanc dans les draps froissés , voilà que je partage une lecture colorée certes plus sage mais tout aussi charmante avec mon Jérôme adoré. Oui, on a une relation comme ça, Jérôme, Mademoiselle Rutten et moi.

Le site de Mélanie Rutten.

La Source des jours de Mélanie Rutten.

MeMo, 2014.

52 p /17,00 euros.

Je lis des albums Hérisson 12e/20
Je lis des albums
Hérisson
12e/20

 

Publicités

16 réflexions au sujet de « La Source des jours Mélanie Rutten »

  1. C’est vrai, nous sommes l’eau et le feu, ça me plait 😉
    Et puis quel bonheur de déambuler dans le jardin de Mélanie Rutten. Il est tellement agréable de lâcher prise, comme tu dis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s