Neuvième art

Sixteen Kennedy Express Quignon & Ducoudray

« Et au milieu de tout ça, elle m’a demandé: tu veux qu’on s’embrasse ?« 

Il y a des baisers inattendus, des baisers volés, des baisers audacieux, des baisers furtifs. Celui que dépose Cassidy sur les lèvres du jeune Rob est un peu de tous ceux-là réunis en un seul.

Nous sommes à la fin des années 60 dans une Amérique rurale que seuls de vieux films semblent savoir dépeindre à merveille. Rob voue un véritable culte à la famille Kennedy – ce qui agace profondément sa famille – et ne veut rater sous aucun prétexte le convoi ferroviaire qui transporte la dépouille de Robert Kennedy jusque Washington. Privé d’assister à cet événement, Rob doit rester chez lui. Un été qui commence bien mal puisque Rob doit rester enfermé dans sa chambre, le bras plâtré – ce qui complique considérablement ses escapades. – Pourtant, sa fougue et son goût prononcé pour la transgression le conduisent à s’échapper discrètement. Sur son chemin, il croisera Cassidy et la spontanéité de la jeune fille sera loin de le laisser indifférent. Ensemble, ils vivront et partageront cette parenthèse estivale, un pied encore dans l’enfance et l’autre déjà dans l’âge adulte. Mais un jour, une simple course-poursuite prend des allures d’enquête et nos détectives en herbe vont découvrir bien des secrets…

Derrière ce récit d’enfance coloré d’une légère insouciance se dévoilent bien des traits sombres de l’Histoire… Un choc des cultures, des représentations, des visions du monde. Les soleils d’été s’assombrissent pour révéler ce qui ronge le cœur d’une Amérique en pleine mutation: racisme, post-maccarthysme, êtres traumatisés par la Guerre du Viêt Nam, intolérances fulgurantes…

Une histoire légère qui n’oublie pas d’être acide, sous le trait d’un Bastien Quignon qui allie avec grâce et subtilité les contours précis au crayon et les zones plus floues au fusain, faisant naître comme un brouillard chaud qui enveloppe les personnages et donne aux paysages un aspect rétro du meilleur effet. Les jolies couleurs de la couverture s’estompent au profit d’un univers graphique pastel, qui joue sur les gris et les beige-rosé et qui sied à merveille à ce bond dans les années 60.

Une BD offerte par Marion, que j’ai aimé lire et parcourir, touchée par la douceur qui émanait de cette Amérique un peu surannée, sans que les quelques faiblesses narratives ne viennent pour autant altérer mon plaisir de lecture. (Certains personnages auraient clairement mérité qu’on leur accorde plus d’envergure et cela donne à la lecture son petit lot de frustrations.) Un album « de saison » qui pose un regard tendre sur ces adolescents qui se découvrent et découvrent un peu plus le monde qui les entoure.

Retrouvez la chronique enthousiaste des Serial-blogueuses.

Sixteen Kennedy Express.

Bastien Quignon & Aurélien Ducoudray

Éditions Sarbacane

19,50 €/ 100 pages

ISBN: 978 2 84865 671 7

Le rendez-vous de Mango
Le rendez-vous de Mango
TOP BD Yaneck  16/20
TOP BD Yaneck 16/20

Publicités

25 réflexions au sujet de « Sixteen Kennedy Express Quignon & Ducoudray »

      1. Je l’ai vu passé sur les blogs, El paso, mais pas encore en bibliothèque. S’il me tombe sous la main, je le lirai, c’est sûr.
        Et puis, c’est pas comme si je bouffais avec Aurélien en Septembre… ^^ (Comment ça je fais du lobbying pour mes potes? ^^)

        J'aime

  1. Repéré cette BD moi aussi, les illustrations tout comme l’histoire m’a tout de suite attirée. Je suis ravie de lire ta chronique, cela confirme ce que je pensais ; je veux le lire ;0) Et encore un de tes billets qui rejoint ma cohorte de vos billets tentateurs :0) Bel fin d’été Moka

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s