Et mon coeur fait boum·Je lis des albums·Que jeunesse se fasse...

Le Petit Loup Rouge Amélie Fléchais

On ne compte plus les mille et une versions du célèbre Petit Chaperon Rouge… Il a viré au bleu, s’est teinté de jaune, il a piégé le loup et j’en passe… Aujourd’hui, les éditions Ankama fêtent la naissance du petit dernier d’une immense lignée. Le Chaperon d’Amélie Fléchais a troqué son minois de porcelaine pour un petit museau noiraud. Sa capuche laisse dépasser deux petites oreilles pointues et ses pattes délicates l’emportent allégrement à travers les chemins boisés. Le louveteau s’est vêtu du doux tissu rouge de l’héroïne que tous les enfants connaissent et c’est un gros lapin bien dodu qu’il transporte sur son épaule délicatement enveloppé dans un petit baluchon. Au diable le petit pot de beurre et la galette !

La talentueuse Amélie Fléchais

Certains incontournables demeurent pourtant et la mission d’aller rendre visite à la grand-mère vieillissante et affaiblie est toujours de mise… Avant de partir la sage recommandation parentale s’impose :

« Fais bien attention à éviter la forêt de bois morts où vivent le chasseur et sa fille. Ils sont vifs, cruels et détestent les loups ! Je ne veux pas qu’il t’arrive malheur, alors ne t’aventure surtout pas là-bas ! « 

Comme on avait eu raison de le mettre en garde ! Sot petit loup !

Quel travail fabuleux nous livre ici Amélie Fléchais. Semeuse d’herbes folles, elle fait de la forêt un lieu magique et lumineux et disperse avec talent de petits dessins d’un raffinement incroyable. Les univers sous-terrains abritent un monde sans cesse en mouvement, vibrant et grouillant de petits êtres. Chaque petite touche colorée enchante nos regards et nous prépare à affronter des pages qui sauront être plus sombres et terrifiantes. Ses personnages sont à la hauteur de l’environnement sublime dans lequel ils évoluent. Des fougères aux fleurs en bouton, le monde végétal flamboyant devient la plus belle des enluminures. Amélie Fléchais offre un nouveau souffle au conte de Perrault et signe là un ouvrage graphiquement exceptionnel où chaque coup de crayon apporte sa touche de magie. Tantôt, les dessins laissent les paysages s’étendre sur la page non sans une certaine majesté, tantôt les images minutieuses se font plus intimistes, tels des camées ou des médaillons venus d’un autre temps.

Le récit quant à lui se démarque de l’univers manichéen des contes enfantins. Les personnages sont assez ambigus et l’enfant dont il faudrait se méfier à l’air d’un ange blond au sourire enjôleur. Dans une histoire qui se veut nourrie de tradition – et de cette même volonté de s’en démarquer – l’auteur joue avec les codes et fait de son récit transgressif un texte d’une poésie lumineuse et mélancolique. En filigrane, ce livre nous invite aussi, à nous méfier des récits ancestraux qui alimentent nos craintes et entretiennent les peurs. Et ceci, à travers une histoire qui n’est autre que l’affrontement de deux mondes qui inlassablement se fuient, le cœur et l’esprit troublés par les fantômes d’un passé qui ne veut pas se laisser oublier.

Un petit bijou « coup de foudre » à partager.

Le blog de l’artiste.

Le Petit Loup Rouge Amélie Fléchais

Ankama Collection Étincelle

ISBN: 978 2 35910 405 9

15€90 / 80 pages

Un merci tout particulier à Marie.

Je lis des albums Chez Hérisson 8e /20

Publicités

19 réflexions au sujet de « Le Petit Loup Rouge Amélie Fléchais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s