Que jeunesse se fasse...

Ma tempête de neige Thomas Scotto

Tu vas naître et putain, tu vas naître

Ce n’est pas ma première lecture dans cette collection D’une seule voix chez Actes Sud junior et après le magnifique Rien que ta peau de Cathy Ytak, je retrouve les mots délicieux de Thomas Scotto.

 » Il y a beaucoup de filles, on dirait dans ta vie,

et je ne sais pas où je me trouve exactement entre elles. »

Il a dix-neuf ans, l’âge auquel on se permet de vivre les jours et les nuits d’insouciance qu’on ne peut que fantasmer à l’adolescence. Elle a vingt-quatre ans et il l’aime d’un amour inconditionnel. Après une histoire non épargnée par les incertitudes et les éloignements, ils décident d’avoir un enfant. Un enfant désiré et déjà tant aimé avant même d’être là.

« On a fait des jours vraiment super, d’autres nuits, c’est sûr. Avec des films, des coups à boire, encore de la danse brésilienne et puis on s’est quittés. Je pourrais même pas dire la vraie raison. Si seulement y en avait une précise à chaque fois… Avec des pleurs, quand même parce que je voulais pas me protéger de ce qu’on avait un peu vécu. Et tout de suite, ça m’a manqué. Comme jamais avant. L’électricité dans le bas de mon corps. Notre rythme à l’amour. Le même. Elle m’a manqué et je ne voulais pas qu’elle oublie mon prénom, ni le goût de ma peau, j’ai eu peur de ça. Peut-être que je savais que c’était elle. »

Ce livre est le très beau monologue d’un jeune homme qui devient père. Son interlocuteur n’est pas bien loin, là, niché au creux du corps de la belle Katell. Lentement, avec la délicatesse si caractéristique de la plume de Thomas Scotto, le jeune Zacharie se livre à celui qui jour à près jour prépare son arrivée dans le monde…

«  Ce soir-là, on s’est fait l’amour

avec deux corps qui avaient toutes les réponses« 

Si Zacharie dit l’amour fou qu’il a pour Katell, il confie également ses doutes, ses inquiétudes tout en affirmant coûte que coûte combien ce changement va sublimer sa vie et lui apporter un souffle nouveau. La tempête de neige, c’est un peu de tous ces bouleversements qui passent par l’esprit du héros, c’est aussi la fraîcheur de deux flocons qui valsent ensemble pour se perdre sur le sol qui blanchira l’hiver, saison durant laquelle arrivera ce petit corps. Les mots ont ce qu’il faut de douceur et de tendresse et ce père qui se construit au fil des lignes dit aussi adieu à ce qu’il laisse derrière lui. C’est un regard très fin que Thomas Scotto pose sur la paternité et sur ce qui traverse un homme qui vit la grossesse du bout des doigts, du creux de la main… Un homme qui guette les gestes, les signes, les mouvements de l’autre et qui se nourrit de toutes ces émotions qui électrifient, qui grandissent. Le narrateur se retrouve à un carrefour émotionnel, entre la naïveté de son âge et la grande maturité dont il fait preuve. Tantôt l’homme se livre, tantôt le jeune homme sortant de l’adolescence fait entendre sa voix.

De page en page, une autre manière d’enfanter suit son chemin… Les mots, le rythme des phrases, la poésie des crayons, cette oralité ambiante et voilà l’œuvre qui se dessine, au fil des lignes. Le tout, cristallisé par une émotion certaine, par ces vies qui se croisent et se lient à jamais. Un auteur et une plume sensibles que j’aime à chaque fois retrouver. Une de ces lectures douces et sucrées qui se terminent toujours trop vite.

 » Tu fais comme une note de musique, tu es le chuchotement de nos ventres, tu es le goût de nos peaux, et tu es l’un des deux flocons de Brautigan. Tu liras Brautigan ? « 

Les avis d’Hélène et Liyah, Stephie, Noukette et Jérôme.

Le site de Thomas Scotto.

Éditions Actes Sud Junior

Février 2014

Collection D’une seule voix

58 p / 9€

 

Publicités

15 réflexions au sujet de « Ma tempête de neige Thomas Scotto »

  1. que d’avis positifs, je l’avais lu dans d’autres blogs et puis c’est tout de même assez rare un monologue d’un jeune homme qui devient père, alors définitivement va falloir que j’aille faire un tour à la bibli!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s