Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Egon Schiele de Xavier Coste.

Egon Schiele de Xavier Coste

« –  Je n’ai vraiment que faire de ton avis de raté.

– Eh bien monsieur Schiele… Je crois que nous nous sommes tout dit.

Vous savez où est la porte. »

Impertinent et provocateur dès les premières bulles. Voilà le héros d’une histoire qui sera courte puisque l’enfant terrible qu’est Egon Schiele disparaîtra à 28 ans. Une mort précoce qui viendra étouffer un talent exceptionnel. Le visage émacié, anguleux, les cheveux en bataille, la clope à la bouche, le pinceau vif sur la toile, un appétit sexuel débordant : voilà le jeune Schiele qui fait ses premières armes dans la majestueuse Vienne. Disciple et épigone du magistral Gustav Klimt, il réveille la peinture en la faisant exploser de sensualité, faisant du sexe et de la provocation son credo. Les toiles de Schiele sont à son image, sombres et torturées. Elles interpellent, piquent le regard et l’esprit en vous marquant sans conteste.

« Promets-moi que tu ne me tromperas jamais…
Jamais, je te le promets. Tu es unique. »

C’est la vie de ce peintre au talent fulgurant que Xavier Coste a souhaité retracer dans une BD que j’ai prise en pleine face. Le trait du jeune et talentueux dessinateur sonne juste avec l’univers graphique de Schiele. Quelle jolie promesse que cet album lorsqu’on a seulement 23 ans… Lors d’un voyage à Vienne avec ma Camille sur les traces de Gustav Klimt (un de mes artistes préférés), j’avais eu l’occasion d’aller au Musée Léopold où sont exposés de nombreux tableaux d’Egon Schiele. Je le connaissais peu à l’époque mais je me souviens avoir tout de suite été happée par ces corps meurtris, contorsionnés, disloqués. J’avais aimé voir dans ses autoportraits une sorte de Rimbaud viennois. Cet univers-là, j’ai pu le faire retrouver avec un plaisir fou au fil de chacune des merveilleuses planches de Xavier Coste qui fera désormais partie de ces dessinateurs que je vais suivre de près.  Un artiste brillant qui  mérite incontestablement qu’on s’attarde sur son travail… Qu’on se le dise…

Étrange similitude qui me donnait l’impression de répéter inlassablement les mêmes gestes… Mêmes caresses, mêmes paroles. Les mêmes silences aussi.

Après ma grande phase Frida Kahlo, me voilà donc prise d’une frénésie Egon Schiele. Je vais avoir besoin de dévorer quelques bouquins à son sujet, si d’ailleurs vous avez une bonne biographie à me conseiller, je suis on ne peut plus preneuse !

Le site de l’auteur.

Egon Schiele  Xavier Coste.

Casterman

ISBN 220304778X

18 €/ 79 p

TOP BD Yaneck  18.5/20
TOP BD Yaneck 18.5/20
Publicités

26 réflexions au sujet de « Egon Schiele de Xavier Coste. »

  1. Voilà ma prochaine BD !! Merci pour cette trouvaille.
    Personne, j’ai reçu Sciele en pleine face lors de son expo au grand palais il y a quelques années…

    J'aime

  2. J’ai trouvé le Rimbaud de Xavier Coste extrêmement médiocre mais son trait (que j’apprécie moyennement) me semble plus adapté à Schiele… Je tenterai l’expérience si je le vois à la bibliothèque.

    J'aime

  3. Chaque fois que j’ai vu une expo de Schiele, j’ai eu un coup au cœur tellement c’est fort. Et j’ai été tout aussi bluffée par ses paysages à l’expo du Grand-Palais. Je note la BD, je connais mal sa vie.

    J'aime

  4. Les dessins de la bd ont l’air sublimes. Par contre, je ne connais pas vraiment Schiele (je croyais ne pas le connaître du tout avant de taper son nom sur google images à l’instant !). Cette bd pourra être une bonne entrée en matière ! 🙂

    J'aime

  5. Je ne sais pas si tu te rappelles mais je t’avais parlé de ma non-rencontre avec cet auteur à St Malo et de mon anti-jeunisme primaire qui m’avait poussé à ne pas prendre son Rimbaud alors qu’il attendait bien sagement derrière sa table que quelqu’un veuille bien lui demander une dédicace. J’aurais peut-être dû craquer, ça m’aurait permis de faire une nouvelle LC BD avec toi^^

    J'aime

  6. Bonsoir, la courte vie d’Egon Schiele valait bien une BD. Sinon, je possède LE livre sur l’oeuvre d’Egon Schiele chez Gallimard. Je ne sais pas s’il est encore disponible, c’est un livre qui est paru à la fin des années 80 et reparu à la fin des années 90: un pavé très lourd, très complet et très cher (malheureusement). Bonne soirée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s