L'Art du Roman·Vous avez dit culture ?

Frida Kahlo, la beauté terrible De Cortanze

Au fil des années, est né ce que Yeats appelle « une beauté terrible »

Frida Kahlo fait depuis longtemps partie de mon « Panthéon d’artistes », (avec Van Gogh, Cézanne, Klimt, Schiele, Camille Claudel, Kandinsky, Monet, Degas,  Modigliani, Rodin, Vuillard, Hopper…). Très vite j’ai été séduite et emportée par ses toiles atypiques, étonnantes. Je connaissais son parcours tumultueux sans pour autant avoir pris le temps de le lire un peu plus en détail. Ce week-end, j’ai eu le plaisir d’aller à Paris pour aller traîner mes talons à l’exposition Frida Kahlo que j’attendais depuis longtemps. Un séjour brésilien m’avait permis de découvrir quelques toiles de Diego Rivera à São Paulo mais je n’avais pu voir qu’un ou deux tableaux de Frida. C’est donc une petite lecture de circonstance que je vous propose aujourd’hui, et pas des moindres puisque ce texte fait définitivement partie de mes coups de cœur de l’année.

 » L’art de Frida est comme un ruban autour d’une bombe  » Breton

Vaste projet que celui de l’écriture biographique. Retracer la vie d’artiste nécessite bien évidemment un travail de recherche approfondi, mais cela n’enlève en rien la difficile entreprise de captiver le lecteur. Gérard de Cortanze a relevé avec brio ce pari biographique en nous livrant un texte passionnant sur la fascinante Frida Kahlo.

L’auteur commence par faire le point sur la situation politique et historique mexicaine, difficilement dissociable du personnage tant sa vie et celle de Diego sont liées à leur engagement politique. (C’est, je ne vous le cacherai pas, peut-être ce qui m’a le moins captivée dans les premières pages du livre.) Vient ensuite le portrait d’une Frida étonnante, une femme intelligente et passionnée qui occupe une place de choix dans un cercle d’étudiants mexicains. D’ores et déjà, on décèle en elle une personnalité très forte, pleine d’audace, une femme hors du commun qui incontestablement attire les regards, éveille les curiosités. Le récit de son premier amour avec le jeune Alejandro donne le ton : quand cette femme est amoureuse, elle l’est avec passion. Ses premiers tourments amoureux ne sont pas sans faire écho à son histoire d’amour aussi belle que chaotique avec le fameux coureur de jupon Diego Rivera. A l’image de son grand amour volage et sans scrupule, Frida laissera aussi de la place à d’autres amants, d’autres bras. Elle plaît aux hommes et sait être désirée par les femmes. « Qu’importe le flacon « Frida saisit la vie avec sensualité et un féroce appétit.

 » D’accord, j’ai dit des tas de « je t’aime », j’ai eu des rendez-vous et j’en ai embrassé certains. Mais dans le fond, je n’ai aimé que toi ».

Frida Kahlo.

 » Cette folie et ce mystère, c’est justement ce qui me touche chez F.Kahlo »
Gérard de Cortanze

Découvrir au fil des pages la vie de Frida, c’est aussi lire le récit terrifiant de son accident de la circulation, celui qui fera d’elle une femme prisonnière de son corps et de ses carcans d’acier. C’est prendre en plein visage les épreuves qu’elle subit et surmonte avec force et acharnement (ou avec quelques litres de Brandy et intraveineuses de calmants.). La femme à la colonne brisée est « née ». Son art sera douleur et déchirement, il dira tous ses démons et fantômes sans jamais les exorciser vraiment.

 » Dans ma vie, j’ai été victime de deux graves accidents. Le premier, c’est quand un bus m’a renversée. L’autre, c’est Diego »

J’ai dévoré ce texte que j’ai adoré. Le récit de de Cortanze a tout pour nous captiver et chaque thème traité est d’une richesse incroyable. Qu’il s’agisse d’amour, d’art, de relations familiales ou amoureuses, de culture ou de récits de voyage, il fait de la vie de Frida un récit haletant qui force l’admiration. A cela, il ajoute des extraits de la correspondance de l’artiste, ce qui vient donner encore plus de force à cette biographie. La voix de Frida résonne ainsi entre chaque ligne et donne une ampleur considérable à l’immense travail du biographe. Un livre qui ne peut laisser de marbre, une histoire bouleversante. Un coup de cœur magistral pour ma dernière chronique littéraire de l’année.

Frida Kahlo

 » Sois sage, même si tu t’amuses, n’arrête jamais de m’aimer, ne serait-ce qu’un peu « 

Frida Kahlo.

Les avis de Stephie et Rose & Lilas

 

Publicités

24 réflexions au sujet de « Frida Kahlo, la beauté terrible De Cortanze »

  1. j’ai vu l’expo vraiment passionnante et acheté le livre dédicacé par l’auteur vu à Cabourg lors d’un salon du livre
    Un auteur que j’aime beaucoup pour son style justement
    Je comprends ton coup de coeur

    J'aime

  2. Ping : Frida Kahlo |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s