Et mon coeur fait boum·Neuvième art

Les Petites gens Campi et Zabus

Les Petites gens

 » Il suffit qu’on ait une petite vie discrète

pour que les gens fassent comme si vous n’étiez pas là.

Mais on existe, bon sang ! « 

Regardez bien cette couverture. Imprégnez-vous de ses tons chauds et de ces façades qui enchantent les yeux, glissez donc dans cette petite rue pavée et observez…

Il y a cette petite vieille au visage trop ridé qui attend la lettre de son fils. En vain.

Il y a ce petit garçon et son papa qui se cachent pour pleurer.

Il y a ce type qui ne supporte pas le bonheur trop affiché de son collègue de bureau.

Il y a cette femme, Irina aux longs cheveux gris qui ne laisse pas indifférent.

Et puis il y a Monsieur Armand qui ouvre sa bibliothèque de quartier et dont les livres sont classés par « effets » sur le lecteur… Chacun passe et fait son choix selon l’humeur du moment. Il est le lien entre eux, celui qui sait, un guérisseur atypique ô combien précieux. Nous suivons donc ces « petites gens » dans leur quotidien. Nous regardons, en bons voyeurs, par leur fenêtre et découvrons leurs joies et leurs peines. Tous se côtoient sans toujours faire attention à l’autre… Tous sont « des petites gens » qui méritent pourtant que nos regards s’attardent un peu…

Voilà une BD que j’ai adorée ! Les personnages sont touchants dans leur petite vie pleine d’accrocs, d’amour mal exprimé ou tu, de chocs, de solitude et de silence. Je suis tombée amoureuse de ce quartier en ayant aussitôt envie d’être le personnage de plus qui s’arrête pour choisir un livre chez Monsieur Armand pour panser mes blessures, d’être une de ces voisines qui s’arrête pour boire un thé chez la vieille dame un peu trop seule. Bref, une BD riche en petites émotions servie par des illustrations qui m’ont convaincue dès la couverture. Le sens du détail est là, tant dans les mots que dans les traits de crayon et le choix des couleurs. Une ode à la simplicité dans ce qu’elle a de plus beau et de plus tendre pour cette BD chorale émouvante. Vous l’aurez compris, n’attendez plus pour la lire.

Les petits passages qui font battre le cœur…

♥ L’histoire du courrier « anonyme », ou comment donner à tous envie de recevoir une lettre comme celle-ci.

♥ Le public dans le vieux théâtre.

Les avis d’Yvan, d’OliV, Valérie, Jérôme et Sandrine.

Les Petites gens de Zabus & Campi

Le Lombard

14.99€

Octobre 2012

72 pages.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Petites gens Campi et Zabus »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s