Neuvième art

L’enfant cachée Lizano / Dauvillier

L’enfant cachée.

C’est en pleine nuit qu’Elsa descend les escaliers, après un cauchemar qui l’arrache à son sommeil. Dans le salon, assise dans un canapé confortable, une autre insomniaque laisse filer le temps en tournant les pages d’un album photo. La petite fille observe sa grand-mère et saisit malgré son jeune âge toute la tristesse sous les paupières ridées de cette mamie chérie. Très naturellement, vient le temps des confessions. La nuit se poursuit, rythmée par les mots de cette dame qui va livrer les maux de son passé, qui va raconter à Elsa, l’enfant qu’elle a été.

La petite Dounia Cohen vit tranquillement avec ses parents lorsque l’Histoire vient bouleverser son paisible quotidien. Du jour au lendemain, elle se sent mise à l’écart, épiée et ne comprend pas ces curieux voisins et passants qui la montrent du doigt. Serait-ce parce qu’elle a été choisie pour intégrer une équipe de shérifs ? Ce qui semble n’être qu’un jeu cache une réalité bien plus sombre, vous vous en doutez.

Hélas, le climat hostile gagne en intensité et c’est dans le bruit et la fureur que ses parents se voient contraints de la cacher dans une petite armoire de l’appartement. Cette nuit-là, Dounia recevra des je t’aime et de l’amour au goût d’adieu. Cette nuit-là, Dounia va grandir très vite et sera réduite au silence entre quatre planches de bois. Ses parents sont arrêtés et une autre vie l’attend. Madame Péricard, la voisine vient l’extirper de cette prison de bois. Désormais, la petite Dounia s’appellera Simone et sa vie ne sera que méfiance, fuite et mensonges, en attendant des jours meilleurs.

Qu’elle est riche et prolifique cette littérature qui dresse souvent des portraits émouvants de ceux qui ont vécu cette dramatique période de l’Histoire. Qu’elle est douce et belle la manière dont Lizano et Dauvillier retracent la vie de cette enfant cachée. Une fois de plus, ce duo signe là un album touchant qui saura parler de l’horreur de la Shoah aux plus jeunes et séduire les plus grands qui sauront aussi lire entre les lignes et interpréter les silences un peu trop lourds.

Une réussite, pas si surprenante que cela quand on connaît le talent des deux artistes.

Les avis de Jérôme, Yvan, Noukette et Mo’

L’Enfant cachée

Lizano, Dauvillier, Salsedo

Le Lombard

16€45

Publicités

11 réflexions au sujet de « L’enfant cachée Lizano / Dauvillier »

      1. Je crois que toi aussi tu venais d’OVH.
        J’avais fait la migration OVH -> WP en 2010 et j’avais utilisé ceci : http://blog.jrcourtois.net/post/2009/07/30/Importer-les-commentaires-d-un-blog-sous-Wordpress-4
        après, si tu le fais maintenant alors que tu as déjà importé tes articles, tu risques d’avoir des doublons d’articles.
        A savoir : cela importe TOUT à condition que tes articles initiaux soient répertoriés dans des catégories.
        Après l’import, il faut :
        – repasser sur chaque article pour ouvrir les commentaires
        – repasser sur chaque article pour insérer les images qui y sont associées (l’appli de JC Courtois ne lis pas le contenu des visuels ; tu obtiens donc de grosses affiches sur lesquelles apparaissent le nom de la plateforme d’où tu viens)

        J'aime

    1. Si tu as besoin, tu peux me contacter par mail. On a fait la migration du blog kbd récemment donc certaines manipulations sont encore assez fraiches dans mon esprit 😉

      J'aime

      1. Je viens de regarder un peu et je trouve ça un poil compliqué pour moi. (Bon, j’ai ouvert les yeux il y a 30 min, ceci explique peut-être cela…) Merciiiiii !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s