Neuvième art·Rencontres et dédicaces

Lydie de Zidrou et Lafebre

Coup de cœur !

 » Lydie est mon hommage au quotidien, à la solidarité humaine et à la gentillesse.

C’est mal vu d’être gentil de nos jours. Pourtant, la gentillesse, c’est comme le sucre sur les fraises :

ça aide à faire passer les plus acides. Et puis, après, c’est tellement bon de lécher l’assiette !  » Zidrou

Une BD achetée au salon du livre de Paris parce que Noukette a eu l’ingénieuse idée de me dire que Zidrou était en dédicace ainsi que sa joyeuse bande de potes (So graouuuu !). Comme Jérôme est un vrai gentleman, il a sagement commencé à faire la queue pour nous pendant que nous allions creuser notre découvert…

Petit point sur une BD rare…

Elle est là, elle veille sur cette ruelle.

Elle est à la fois parmi eux, fait partie de leur vie dans les temps forts, dans les moments d’égarement.

Elle, c’est une petite statuette. Une vierge à l’enfant qu’on a dépouillé de sa progéniture. Comme un signe, comme un triste écho, Camille va donner naissance à une petite Lydie qui ne poussera jamais son premier cri. Morte avant même de connaître la vie.

« Une histoire du Docteur Fabule vaut toutes les pilules, comme disent les gens d’ici.

Aujourd’hui pourtant, le Docteur Fabule ne racontera pas d’histoire à sa patiente.

Il la prendra dans ses bras et la laissera pleurer sur son épaule. »

La douleur indicible. L’absence insoutenable. Mais Camille est une simple d’esprit. Elle s’en remettra ! C’est du moins ce que pensent les habitants du quartier…

 » C’est incroyable la quantité de larmes qu’il peut y avoir en une seule personne »

Et la voilà qui un matin accourt dans le bistrot du coin, rayonnante et heureuse, comme libérée de cette douleur qui la rongeait. Camille a une grande nouvelle à annoncer : sa petite Lydie est revenue, elle est là, près d’elle. Mais c’est sur un berceau vide et des draps froids qu’elle se penche.  Persuadée qu’un miracle a eu lieu, Camille berce sa Lydie, lui donne son biberon, l’emmène en balade sous les rires moqueurs des teigneux du quartier.

Et puis…Pschitt ! La magie opère, et les habitants touchés par la jeune femme décident de se prendre au jeu sans gêne ni pudeur. L’absente passe de bras en bras, est choyée par ces belles personnes et tout ce petit monde lui réserve le plus beau des retours. Les années passent, Lydie « grandit »…

Oh la belle histoire… Quelle magnifique BD vient s’ajouter ici à ma bibliothèque… Zidrou et Lafebre signent là un chef-d’oeuvre sans conteste. Ils font de ce simple quartier populaire l’antichambre d’un miracle auquel même le lecteur se met à croire. Le drame devient poésie, et l’impasse du bébé à moustache se fait le théâtre d’une des plus belles histoires de partage et de solidarité lue jusqu’à maintenant. La folie n’en est que plus belle et l’on ressort ému et bouleversé de cette sublime lecture. Quel talent que celui de nous faire croire que le mensonge peut à ce point être de toute beauté

Lydie de Zidrou et Lafebre

DARGAUD
ISBN-10: 2505008086

16€45

Les avis des copines : Noukette, Val, Choco, Mélopée, Mango

Publicités

7 réflexions au sujet de « Lydie de Zidrou et Lafebre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s